Cet article date de plus de dix ans.

Des partisans du président syrien ont attaqué lundi les ambassades de France et des Etats-Unis à Damas

Une foule en colère a tenté, sans y parvenir, de pénétrer dans l'enceinte de la représentation diplomatique française, a indiqué le Quai d'Orsay.Les partisans de Bachar al Assad ont, en revanche, réussi à pénétrer sur le site américain avant de quitter les lieux, a indiqué l'ambassade des Etats-Unis.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une foule en colère pro-régime devant l'ambassade des USA à Damas, le 8 juillet 2011. (AFP PHOTO/HO/SANA)

Une foule en colère a tenté, sans y parvenir, de pénétrer dans l'enceinte de la représentation diplomatique française, a indiqué le Quai d'Orsay.

Les partisans de Bachar al Assad ont, en revanche, réussi à pénétrer sur le site américain avant de quitter les lieux, a indiqué l'ambassade des Etats-Unis.

Trois agents de l'ambassade de France ont été blessés lors de l'attaque, a indiqué le Quai d'Orsay.

"Trois tirs de sommation" ont été tirés
Bernard Valero, le porte-parole du ministère, a précisé que lors de cette attaque, "les agents de sécurité de l'ambassade ont été contraints d'effectuer trois tirs de sommation pour empêcher la multiplication d'intrusions dans le périmètre de l'ambassade".

Les ambassadeurs de France et des Etats-Unis se sont rendus jeudi et vendredi à Hama pour exprimer leur solidarité envers les manifestants réclamant la chute du régime de Bachar al Assad. Les autorités syriennes ont protesté contre ces visites.

La France proteste
La France a condamné lundi avec "la plus grande énergie" l'intrusion de manifestants dans son ambassade et le "peu d'empressement" des autorités syriennes pour réagir.

L'ambassade des Etats-Unis a souligné elle aussi que "le gouvernement syrien avait été lent à répondre (à l'attaque dont elle a fit l'objet) et à prendre des mesures de sécurité additionnelles".

Un diplomate syrien convoqué
Les Etats-Unis ont convoqué lundi le chargé d'affaires syrien à Washington, accusant la Syrie de n'avoir pas réussi à remplir ses obligations internationales. "Le chargé d'affaires (Mounir Koudmani) va être convoqué. La Syrie n'a pas été à la hauteur de ses obligations internationales", a ajouté Mme Nuland, justifiant la convocation du n°2 par le fait que l'ambassadeur syrien se trouvait actuellement en congé.

Samedi, les deux ambassades avaient été déjà visées
Déjà, samedi, les deux ambassades avaient fait l'objet d'attaques de la part de partisans du régime. La France a "vigoureusement" protesté dimanche contre les dégradations subies à cette occasion par sa représentation diplomatique à cette occasion.

L'ambassadrice syrienne en France Lamia Shakkour a été convoquée au Quai d'Orsay

Lire aussi:

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.