Barack Obama et David Cameron ont appelé samedi à la fin "immédiate" du bain de sang en Syrie

Au cours d'une conversation téléphonique, le président américain et le premier ministre britannique ont aussi fait part de "leur profonde inquiétude concernant l'usage de la violence par le gouvernement syrien contre les civils.Samedi des incidents auraient eu lieu dans la ville de Lataquié, berceau de la famille Assad.

Un char de l\'armée syrienne dans la ville de Hama, le 31 juillet 2011.
Un char de l'armée syrienne dans la ville de Hama, le 31 juillet 2011. (AFP PHOTO/YOU TUBE)

Au cours d'une conversation téléphonique, le président américain et le premier ministre britannique ont aussi fait part de "leur profonde inquiétude concernant l'usage de la violence par le gouvernement syrien contre les civils.

Samedi des incidents auraient eu lieu dans la ville de Lataquié, berceau de la famille Assad.

Le président américain avait aussi lancé un appel en compagnie du roi d'Arabie Saoudite pour que les violences cessent "immédiatement".

"Deux civils ont été tués à Lattaquié, dont un jeune homme de 17 ans, et un troisième a été abattu à Qousseir, dans la région de Homs, au cours de perquisitions menées par les forces de sécurité", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Comme chaque semaine, des dizaines de milliers de Syriens ont manifesté vendredi après la grande prière de midi dans les provinces de Hama (centre), Idleb (nord-ouest) et Deir Ezzor (est). Les forces armées et de sécurité ont tiré à balles réelles, tuant 20 personnes, selon les militants.