Cet article date de plus de six ans.

Présidentielle au Pérou : en tête, Keiko Fujimori parle "réconciliation"

Au Pérou, le deuxième tour de l'élection présidentielle devrait voir s'affronter Keiko Fujimori, la fille de l'ex-président controversé Alberto Fujimori, arrivée largement en tête, et l'économiste de droite Pedro Pablo Kuczynski.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Keiko Fujimori a salué ses supporters dimanche soir © Ernesto Arias/SIPA)

 En obtenant dimanche soir près de 39% des suffrages, Keiko Fujimori a pris une sérieuse option sur le deuxième tour du 5 juin prochain. La fille aînée de l’ancien président Alberto Fujimori a malgré tout lancé un appel à la réconciliation : "Cette nouvelle carte politique du Pérou nous montre clairement que le Pérou veut notre réconciliation et ne veut plus de nos querelles. Nous représentons la voix de ces Péruviens qui réclament des services publics de qualité et le retour de l’Etat”.

Keiko Fujimori devrait être opposée à l’ancien ministre libéral de 77 ans, Pedro Pablo Kuczynsk, qui a obtenu de 21 à 22 % des suffrages et qui lui aussi a besoin de ratisser large s’il veut l’emporter au 2ème tour : "Nous allons expliquer que notre programme vise le progrès du Pérou. Nous allons chercher les meilleurs spécialistes de tous les partis politiques pour former une équipe du plus haut niveau".

Kuczynski a d’autant plus besoin d’alliés que Keiko Fujimori a également remporté la moitié des députés au Congrès. Elle sera donc la seule à pouvoir gouverner sans alliance.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.