Pour la deuxième semaine du procès du médecin de la star, l'urgentiste qui l'a examiné s'est exprimée à la barre.

Le Dr Richelle Cooper a déclaré devant le tribunal de Los Angeles que Mickael Jackson était « cliniquement mort » à son arrivée à l"hôpital de UCLA, le 25 juin 2009. L"urgentiste, qui a prononcé le décès de la star, a estimé que les efforts pour réanimer Mickael Jackson étaient « probablement vains. »

Le Dr Richelle Cooper, urgentiste qui a prononcé le décès de Mickael Jackson le 25juin 2009.
Le Dr Richelle Cooper, urgentiste qui a prononcé le décès de Mickael Jackson le 25juin 2009. (AL SEIB / POOL / AFP)

Le Dr Richelle Cooper a déclaré devant le tribunal de Los Angeles que Mickael Jackson était « cliniquement mort » à son arrivée à l"hôpital de UCLA, le 25 juin 2009. L"urgentiste, qui a prononcé le décès de la star, a estimé que les efforts pour réanimer Mickael Jackson étaient « probablement vains. »

"Mon évaluation, lorsque (Michael Jackson) est arrivé, est qu'il était cliniquement mort. Et comme cela faisait environ une heure (qu'il semblait avoir cessé de respirer), les efforts de réanimation étaient probablement vains", a-t-elle dit. Le Dr Richelle Cooper a prononcé le décès du chanteur à 14h26, a également expliqué qu"elle était en contact téléphonique avec les secours dépêchés au domicile de la star et qu"au vu des informations qui lui étaient transmises, elle était prête à prononcer sa mort à 12h57.

Mais le Dr Conrad Murray, poursuivi pour homicide involontaire, a insisté pour que Mickael Jackson soit conduit aux urgences. Conrad Murray est soupçonné d"avoir provoqué la mort du roi de la pop en lui administrant du propofol, un puissant anesthésique utilisé par la star comme somnifère.

Après avoir prononcé le décès, le Dr Cooper est allé voir les enfants de la star. A la barre, l"urgentiste a livré ses impressions sur ce moment douloureux. "Ils pleuraient, étaient clairement hystériques et réconfortés par une personne décrite comme leur nounou", a-t-elle relaté.