Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Pays-Bas : les taux de grossesse, d'avortement et de sida les plus bas d'Europe chez les mineurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
VIDEO. Education sexuelle à l'école : les Pays-Bas ont les taux de grossesse, d'avortement et de sida les plus bas d'Europe chez les mineurs
Article rédigé par
France Télévisions

L'éducation sexuelle est obligatoire dans les petites classes de ce pays souvent en avance sur le reste du monde... Extrait du magazine "Nous, les Européens".

"Le sexe n'est pas un acte anodin. Il doit toujours se faire avec le consentement du partenaire. On ne s'appelle pas pour se dire : 'Bon, c'est l'heure, je suis prête.' Ce n'est pas comme cela que ça marche. Tu en penses quoi ?", demande cette professeure néerlandaise à une jeune élève qui assiste avec ses camarades à un cours d'éducation sexuelle. "Je ne fais pas tout de suite le sexe. D'abord, tu caresses tendrement et après tu peux aller plus loin. Ça dépend de ce que tu trouves agréable", répond-elle.

"C'est très important ce que tu viens de dire. Cela dépend de ce que TU trouves agréable. C'est ça la limite…" précise la maîtresse. "Tous les enfants ne peuvent pas parler de ça à la maison, explique-elle au magazine 'Nous les Européens' (replay). L'école, c'est un endroit avec des enfants de leur âge. On peut en parler sans que cela soit trop lourd, sans faire trop peur. Bien sûr, cela peut les stresser un peu, mais il faut en parler. L'école leur fournit une base. C'est l'endroit sûr où ils peuvent poser toutes les questions."

"Les enfants ont besoin de ces explications"

Dans cette école protestante, il y a eu des réticences exprimées par certains parents et enseignants. Sa directrice Nina Baldini s'est cependant montrée persuasive. D'autant plus que l'éducation sexuelle est désormais obligatoire dans les petites classes aux Pays-Bas. D'autre part, l'Unicef considère que les élèves néerlandais sont les plus épanouis du monde !

"Les parents pensent encore parfois que c'est difficile. Ils disent : 'Oh, ma fille est encore tellement jeune. Pourquoi vous lui parlez déjà de ça ?' Mais c'est de la protection, car les enfants en savent plus et en voient plus. Ils ont besoin de ces explications, de cette éducation", explique-t-elle. Le pays affiche aujourd'hui les taux les plus bas d'Europe chez les mineurs pour les grossesses, les avortements, mais aussi le sida.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pays-Bas

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.