Cet article date de plus de quatre ans.

Pays-Bas : le populiste Geert Wilders aux portes du pouvoir

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
wilders
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les Pays-Bas votent dans quinze jours pour les législatives. Geert Wilders fait campagne en surfant sur l'anti-islam, s'en prend à l'UE et s'inspire de Donald Trump.

Aux Pays-Bas, Geert Wilders vient de lancer sa campagne anti-immigration : fermeture des mosquées et des centres pour réfugiés, interdiction du Coran. Geert Wilders tire à vue : "Il y a beaucoup de racailles marocaines aux Pays-Bas, qui rendent nos rues dangereuses, des jeunes surtout". En novembre dernier, le leader du Parti pour la liberté (PVV) avait été condamné pour offense et incitation à la discrimination. Mais malgré cela, ses électeurs le plébiscitent.

Fan de Twitter aussi

Vote protestataire, anti-système et anti-UE, sur le plan européen, Geert Wilders, proche idéologiquement des eurodéputés de Marine Le Pen, veut renforcer l'alliance entre populistes européens. Le Brexit inspire au président du PVV un référendum aux Pays-Bas. Un programme limité, mais clair sur fond de défiance à l'égard de la classe politique, Geert Wilders tétanise ses adversaires, comme son modèle américain. 28 partis sont en lice pour les législatives le 15 mars. Les sondages le donnent au coude à coude avec le Premier ministre sortant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.