Cet article date de plus de douze ans.

Panique après une alerte au tsunami

Un fort séisme a de nouveau frappé jeudi le Vanuatu, quelques heures après trois autres puissantes secousses
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un fort séisme a de nouveau frappé jeudi le Vanuatu, quelques heures après trois autres puissantes secoussesUn fort séisme a de nouveau frappé jeudi le Vanuatu, quelques heures après trois autres puissantes secousses

Une alerte au tsunami lancée après les trois premiers séismes a provoqué des scènes de panique dans la région, où un tsunami a fait au moins 184 morts la semaine dernière.

Depuis la fin septembre, l'Asie et le Pacifique ont été frappés par une série de catastrophes naturelles -tsunami, séismes, typhons- qui ont fait près de 2.000 morts.

Aux îles Vanuatu, des habitants ont fui le littoral et des touristes ont été évacués des plages. Aux îles Samoa, où le tsunami du 29 septembre a fait 143 morts, des milliers d'habitants se sont réfugiés sur les hauteurs.

L'alerte, étendue à une vaste zone du Pacifique, a été levée deux heures et demie après la première secousse.

Elle avait été déclarée en deux temps pour une trentaine de pays et de territoires. Dans un premier temps, l'alerte avait été lancée pour le Vanuatu, les îles Salomon, la Papouasie Nouvelle-Guinée, la Nouvelle-Calédonie, Tuvalu, les îles Fidji ou les îles Kiribati, dans le Pacifique sud. Elle a ensuite été étendue à l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Indonésie, les îles Samoa et Tonga. Aucuns dégâts n'ont été signalés dans l'immédiat.

Le 30 septembre, l'ouest de l'île indonésienne de Sumatra a été en partie dévasté par un séisme de magnitude 7,6. Le bilan officiel s'élevait mercredi à 704 morts confirmées mais la Croix Rouge évalue à plus de 3.000 le nombre de décès.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.