Palmyre : "Il faut absolument éviter qu’un tel site soit détruit" (Unesco)

La cité antique de Palmyre, en Syrie, est menacée par les islamistes de Daech. Irina Bokova, la directrice générale de l’Unesco, appelle toutes les parties prenantes à protéger Palmyre, car elle craint pour la sécurité du site. "Les dernières informations sont extrêmement alarmantes", juge-t-elle.

(Irina Bokova, la directrice générale de l’Unesco, appelle à une mobilisation pour la protection de Palmyre © MaxPPP)

Les combattants du groupe terroriste Daech ne sont plus qu’à quelques kilomètres de la cité antique de Palmyre en Syrie, et font craindre que ce site inscrit au Patrimoine mondial de l'Humanité ne subisse les mêmes assauts que les sites archéologiques en Irak. "Les dernières informations sont extrêmement alarmantes, " a déclaré vendredi sur France Info Irina Bokova, la directrice générale de l’Unesco.

Afin d'éviter le pire, Irina Bokova a appelé toutes les parties prenantes à protéger la cité antique. "Il faut absolument éviter qu’un tel site de l’époque romaine soit détruit. C’est extraordinaire, c’est magnifique, il y a beaucoup de statues qui sont toujours protégées. Il faut mobiliser toute l’opinion publique mondiale pour sa protection. " Pour Irina Bokova, "la protection du patrimoine est un impératif sécuritaire. "

Irina Bokova, la directrice générale de l’Unesco, appelle à une mobilisation pour la protection de Palmyre
--'--
--'--
(Syrie : la cité antique de Palmyre menacée par Daech. La ville et son patrimoine historique © Idé)