Israël rouvre un passage vital vers Gaza après des semaines de tensions

Israël a accepté de rouvrir le point de passage de Kerem Shalom après un retour au calme grâce à l'entremise de l'ONU et de l'Egypte.

Des colis de matériel de construction au point de passage de Kerem Shalom entre Gaza et Israël, le 16 janvier 2018.
Des colis de matériel de construction au point de passage de Kerem Shalom entre Gaza et Israël, le 16 janvier 2018. (AMIR COHEN / REUTERS)

Israël a rouvert mercredi 15 août un point de passage vital pour les marchandises vers Gaza, signe d'apaisement provisoire coïncidant avec les efforts diplomatiques pour empêcher une nouvelle guerre dans l'enclave palestinienne sous blocus. Israël avait accepté de rouvrir le point de passage de Kerem Shalom après un retour au calme grâce en partie à l'entremise de l'ONU et de l'Egypte et à la suite d'un certain nombre de "points d'entente" avec le mouvement islamiste palestinien Hamas qui gouverne Gaza.

Israël avait fermé ce cordon vital le 9 juillet à tout autre transit qu'"humanitaire" (aliments, médicaments, équipements médicaux) en représailles aux "actes hostiles" en provenance de Gaza, notamment l'envoi de cerfs-volants incendiaires qui ont mis le feu à des milliers d'hectares de terres israéliennes. Le 17 juillet, il avait aussi suspendu les livraisons de combustible et de gaz.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a salué cette réouverture et s'est dit "encouragé de voir que les personnes concernées ont répondu aux appels pour éviter l'impact dévastateur d'un nouveau conflit sur la population civile à Gaza et dans les environs". De son côté, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a affirmé lors d'une réunion de l'Organisation de libération de la Palestinien (OLP) à Ramallah en Cisjordanie que "le Hamas n'avait pas de volonté réelle de réconciliation". "Nous n'accepterons pas moins qu'une réconciliation totale."