Gaza : journée particulièrement sanglante avec au moins seize morts

La journée de la Terre a tourné au bain de sang à Gaza. Au moins seize Palestiniens sont morts abattus par des tirs israéliens. Les blessés se comptent par centaines. Plus tôt dans la journée, des milliers d'habitants de la bande de Gaza s'étaient massés près de la frontière, répondant à l'appel du Hamas.

Voir la vidéo
France 3

Ils ont bravé la mise en garde israélienne en approchant la barrière ultra-sécurisée qui sépare Gaza de l'État hébreu. Ils ont été trop près. Des grenades ont donc été tirées pour disperser la foule. Les Palestiniens ripostent par des jets de pierres. Le long de la frontière, des tireurs d'élite avaient été positionnés. On compte au moins seize morts et plus de 500 blessés ce vendredi soir dans les rangs palestiniens.

La faute aux autorités israéliennes pour Mahmoud Abbas

Des dizaines de milliers d'entre eux ont cheminé vers la frontière israélienne lors cette marche du retour. Ils revendiquent leur droit à revenir dans les villages dont ils sont originaires en Israël. Ce soir, l'autorité palestinienne dénonce des violences injustifiées. "Dans ces événements dramatiques, ce sont les autorités israéliennes qui sont pleinement responsables des morts", affirme Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne. De son côté, l'État hébreu diffuse ces images de manifestants tentant de pénétrer sur son territoire. Ce soir, le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence, pour évoquer ces violences dont le bilan est l'un des plus lourds de ces dernières années.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Palestiniens manifestent à l\'est de Gaza devant la frontière avec Israël, demandant le \"droit au retour\", le 30 mars 2018.
Des Palestiniens manifestent à l'est de Gaza devant la frontière avec Israël, demandant le "droit au retour", le 30 mars 2018. (MOMEN FAIZ / NURPHOTO)