Cet article date de plus de cinq ans.

Au Proche-Orient, la diplomatie passe par les animaux

écouter (3min)

Les derniers animaux du zoo de Gaza ont été transférés avec l'aide d'Israel. Le tigre Laziz, le seul félin de la sorte dans la bande de Gaza, s'envolera ensuite vers l'Afrique du Sud.

Article rédigé par
Nicolas Ropert - franceinfo - Alexis Morel
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le tigre du zoo de Gaza "Laziz" a été endormi pour faciliter son transfert.. (MENAHEM KAHANA / AFP)

Il a traversé ce mardi avec cinq singes, des oiseaux, deux tortues géantes et même un porc-épic la frontière qui sépare Israel de l'enclave palestinienne en accord avec les autorités des deux territoires. Le zoo de Gaza était connu pour être le pire au monde : le lieu a ouvert en 2007 dans le sud de la bande de Gaza, dans la ville de Rafah. Et les trois guerres qui ont frappé l'enclave palestinienne ainsi que le blocus israélien avaient rendu le zoo célèbre dans le monde. Son propriétaire, complètement désarmé face à cette situation, avait été jusqu'à empailler les animaux morts pour les replacer ensuite dans leur cage. Les seize derniers résidents de ce zoo ont pris hier la route d'Erez, le point de passage entre la bande de Gaza et Israel grâce à une ONG britannique de défense des animaux . C'est elle qui a pris en charge le coût du transport. Les animaux seront soignés en Israel avant de retrouver un nouveau cadre de vie plus chaleureux : Jordanie, Afrique du sud ou Israel.

Un lieu était pourtant prisé des touristes lors de son ouverture

Il y a eu jusqu'à plusieurs milliers de visiteurs par semaines au début. Ensuite, la crise politique et économique que connaît Gaza depuis l'arrivée du Hamas islamiste au pouvoir l'a vite relégué au plus bas des priorités des habitants. Manque de nourriture, cages minuscules, le propriétaire du zoo, le seul dans la bande de Gaza, n'a depuis longtemps plus les moyens de s'occuper de son établissement. Il disait regretter le départ de ses animaux alors que c'est lui qui avait été les chercher un peu partout dans le monde. Ces derniers mois, des lions et des chevaux avaient déjà été évacués. Avec le départ de ces derniers occupants, le zoo sera donc vide. Tant mieux pour les animaux tentaient de se réjouir les gazaouis qui regrettent cependant cette fermeture totale.

Les autorités israéliennes et palestiniennes peuvent se mettre d'accord sur un sujet

Le gouvernement israélien s'est félicité hier de la réussite de l'opération safari, je n'invente rien. Il ne s'agissait pas d'une opération militaire mais de ce transfert où israéliens et palestiniens ont dû s'accorder. Pour Israel, le Hamas est officiellement une organisation terroriste alors que pour les islamistes palestiniens Israel est l'ennemi occupant. Les deux autorités qui n'ont pas signé d'accord de paix après la fin de la dernière guerre à Gaza n'ont théoriquement pas de contact entre elles. Une ONG intermédiaire a dû négocier avec les uns et les autres pour sauver ces animaux. Cela ne n'améliorera pas notre quotidien mais au moins cela prouve qu'ils peuvent s'entendre, confiait un gazaouis interrogé hier dans les médias.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.