Après des tirs de mortier en provenance de Gaza, Israël réplique "avec force"

Des obus de mortier en provenance de la bande de Gaza ont visé le sud d'Israël sans faire de victimes, mardi.

Un raid aérien vise la bande de Gaza, le 29 mai 2018.
Un raid aérien vise la bande de Gaza, le 29 mai 2018. (THOMAS COEX / AFP)

Les tensions sont vives à la frontière avec l'enclave palestinienne. Des obus de mortier en provenance de la bande de Gaza ont visé, mardi 29 mai, le sud d'Israël sans faire de victimes, a indiqué l'armée israélienne. Selon le communiqué de l'armée, "25 obus de mortier ont été tirés en direction de plusieurs sites sur le territoire israélien et la majorité d'entre eux ont été interceptés par le système antimissiles Dôme de fer".

Il s'agit de l'attaque au mortier la plus importante depuis la guerre de 2014 entre Israël et le Hamas, selon le Shin Beth, le service de sécurité intérieure israélien.

Rapide réponse de l'armée israélienne

Le Premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou, a immédiatement promis de riposter "avec force". "Israël prend très au sérieux les attaques menées contre [son territoire] par le Hamas et le Jihad islamique depuis la bande de Gaza", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse.

Peu après cette déclaration, l'armée israélienne a mené des raids aériens sur des infrastructures du Hamas et du Jihad islamique dans la bande de Gaza, a indiqué le Hamas. Au moins trois infrastructures appartenant au mouvement islamiste, qui gouverne l'enclave palestinienne sous blocus, et au Jihad islamique ont été touchées, selon des témoins cités par l'AFP. "Nos forces opèrent actuellement dans la bande de Gaza. Les explosions entendues en sont le résultat. Plus de détails à venir", a tweeté l'armée israélienne.