Gaza : mariage de masse… politiquement correct

Deux mille couples palestiniens ont célébré ensemble leur union dimanche 31 mai 2015 dans la bande de Gaza. La cérémonie, organisée par le Hamas et parrainée par la Turquie, est la plus importante du genre dans les territoires palestiniens. Au-delà de l’union, un acte politique?

Des mariées palestiniennes brandissant le portrait du président turc Recep Tayyip Erdogan. 
Des mariées palestiniennes brandissant le portrait du président turc Recep Tayyip Erdogan.  (Reuters/ Mohammed Salem)
Comment se marier et faire la fête quand on n’a pas d’argent ? 

Le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a trouvé la parade en faisant d’une pierre deux coups : un mariage de masse et un meeting politique.

Dans cette cérémonie, rien n’est laissé au hasard à commencer par le choix de la date. Le 31 mai correspond à l’attaque par Israël d’une flottille humanitaire turque qui cherchait à briser le blocus. C’était il y a tout juste 5 ans. Lors de la grande rencontre de Gaza, les discours étaient plus militants que romantiques.  
 

Le parrain turc
La grande cérémonie, organisée dans le stade sportif de Yarmouk, a été entièrement financée par la Turquie qui a déboursé 4 millions de dollars. Les jeunes couples mariés sont repartis avec 2000 dollars en poche chacun. Un coup de pouce appréciable dans ce territoire palestinien, où le taux de chômage atteint les 44% selon un rapport de  la Banque mondiale publié en mai dernier.
 
Mariage collectif à Gaza en avril 2015 parrainé par les Emirats arabes unis.
Mariage collectif à Gaza en avril 2015 parrainé par les Emirats arabes unis. (Reuters / Mohammed Salem )

Un placement politique
La Turquie paye mais c’est le Hamas qui choisit les couples en privilégiant les candidats qui ont perdu un membre de leur famille lors des bombardements israéliens de l’été 2014 ou qui ont subi de lourdes pertes matérielles.

Ce mariage collectif est le second du genre en deux mois. En avril dernier, les Emirats arabes unis avaient financé l’union de 400 jeunes couples palestiniens lors d’une cérémonie organisée cette fois-ci par le Fatah, l’organisation politique palestinienne rivale du Hamas. Une manière comme une autre de séduire l’électorat palestinien aux frais des pays amis de la région.