Cet article date de plus de neuf ans.

Palestine : accord de réconciliation entre le Hamas et l'OLP

Le mouvement islamiste Hamas et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) ont annoncé ce mercredi la signature d'un accord pour mettre fin à leur division politique. Ils ont convenu de former un gouvernement d'union dans les prochaines semaines.  
Article rédigé par Baptiste Schweitzer
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Suhaib Salem Reuters)

L'annonce a été faite à Gaza lors d'une conférence de presse
commune entre le Hamas et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Les
deux formations, longtemps opposées, viennent de signer un accord de partage du
pouvoir.

Cet accord prévoit la formation d'un gouvernement d'union
dirigé par l'actuel président Mahmoud Abbas, issu de l'OLP, dans les cinq
semaines. Le texte prévoit également la tenue d'élections dans un délai de six
mois après un vote de confiance du parlement.

Un accord de réconciliation avait été conclu en 2011 sous
les auspices de l'Égypte. Depuis, le Fatah 
– mouvement de Mahmoud Abbas dominant au sein de l'OLP – et le Hamas
butaient sur les modalités d'application en raison notamment de désaccords sur
les relations avec Israël.

Le Hamas, qui contrôle la
bande de Gaza depuis 2007 s'est félicité de cet accord par la voie de son chef
de gouvernement à Gaza, Ismaïl Haniyeh :

"C'est une bonne
nouvelle que nous annonçons à notre peuple : le temps des divisions est révolu."

Quelques heures plus tôt,
le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait
sommé Mahmoud Abbas de choisir entre la réconciliation avec le Hamas et
les négociations de paix avec l'Etat hébreu. Et dans la foulée de cette réconciliation, Israël a annulé une rencontre avec les Palestiniens a annoncé le bureau du Premier ministre. 

Scènes de liesse dans les rues

Cet accord a en tous cas été accueilli par des scènes de
liesse populaire dans la bande de Gaza. Des milliers de personnes sont
descendues dans les rues en brandissant des drapeaux et aux cris d'"Unité
Palestine".

Parallèlement,
l'aviation israélienne a effectué une frappe au nord de la bande de Gaza peu
après l'annonce de cette réconciliation. Six civils palestiniens ont été blessés 
lors du raid, dont un très grièvement, a précisé le porte-parole du
ministère de l'Intérieur du Hamas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.