Opération navale américaine près des îles artificielles chinoises

La marine américaine a envoyé un contre-torpilleur équipé de missiles à proximité de deux îles artificielles que la Chine a créées en mer de Chine du Sud. C'est la plus importante incursion américaine dans l'espace de 12 miles nautiques que la Chine considère comme ses eaux territoriales. La Chine dénonce une menace pour sa "souveraineté" et ses "intérêts sécuritaires".

(Le contre-torpilleur USS Lassen qui était en tête de la patrouille américaine © REUTERS)

Le mois dernier, la Chine avait annoncé qu'elle n'autoriserait aucun pays à violer son territoire dans l'archipel corallien des Spratley où elle a construit sept avant-postes. Des atolls qui étaient submergés jusqu'à ce que Pékin se lance l'année dernière dans d'importants travaux de dragage. Mais cela n'a pas empêché la marine américaine d'envoyer le contre-torpilleur USS Lassen équipé de missiles près des atolls de Subi et de Mischief, . Une patrouille qui aurait duré plusieurs heures. 

"Nous conseillons aux Etats-Unis de réfléchir à deux fois avant d'agir de manière aveugle"

Le ministère chinois des Affaires étrangères avait d'abord affirmer qu'il allait vérifier si un navire de guerre américain était entré dans le périmètre de 12 miles nautiques des îles concernées. "Si cela est vrai, nous conseillons aux Etats-Unis de réfléchir à deux fois avant d'agir de manière aveugle et de provoquer des problèmes sans raison ", a dit Wang Yi, le ministre chinois des Affaires étrangères. Puis Lu Kang, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a estimé que le navire américain était bien "entré illégalement" dans les eaux entourant des îles de l'archipel disputé des Spratleys. Et que ses manoeuvres "ont menacé la souveraineté de la Chine et ses intérêts sécuritaires."