Cet article date de plus de huit ans.

Obama aux jeunes Sud-Africains : "Inspirez-vous de Mandela !"

EN IMAGES ET VIDÉOS | Au deuxième jour de sa visite en Afrique du Sud, le président américain a pris la parole ce samedi devant 700 jeunes réunis sur le campus de l'université de Soweto. Dans le township symbolique de la lutte contre l'apartheid, Barak Obama a demandé "aux futurs leaders d'honorer l'héritage" de Nelson Mandela. Un discours que n'ont pas pu entendre les manifestants et les nombreux habitants de Soweto présents.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Jason Reed Reuters)

Après une entrevue avec Jacob Zuma à Pretoria, un passage auprès de la famille de Nelson Mandela à Johannesburg, Barack Obama a fini par arriver à l'université de Soweto.

Petunia s'est précipitée dès qu'elle a vu apparaître la limousine présidentielle ; elle a même eu droit à un sourire.

"Yebo Mzansi " ("Bonjour l'Afrique "), a lancé
Barack Obama dans un zoulou approximatif à l'entame de son discours ce samedi
après-midi dans l'amphithéâtre de l'université de Soweto. 

A de nombreuses reprises, le président américain a fait
référence à Nelson Mandela. "Il y a eu des moments sombres qui ont mis à
l'épreuve sa foi dans l'humanité, mais il n'a jamais baissé les bras
", a
lancé Barack Obama aux étudiants réunis. "Dans vos vies, il y aura aussi
des moments qui mettront votre foi à l'épreuve
", a-t-il poursuivi. Le
président américain a notamment annoncé un programme de formation aux
Etats-Unis pour "500 jeunes leaders africains tous les ans ". Mais
Leple préfère surtout retenir la "Yes we can attitude". 

 "Mandela et Obama n'ont rien à voir"

Mais la venue du président américain dans le haut lieu de la
lutte contre l'apartheid fait aussi grincer des dents. Alonjaane ne comprend
pas "comment on peut comparer Nelson Mandela et Barack Obama" . La
jeune femme fait aussi parti des 700 jeunes sélectionnés pour assister au
discours du président américain.

"Je veux voir celui dont on dit qu'il fait
beaucoup de morts alors que Madiba a fait de la prison pour nous rendre
libre. Madiba et Obama n"ont rien à voir
". Une centaine de manifestants s'est réunie devant l'entrée principale de l'université. Un rassemblement aux revendications très diverses. 

Peu avant l'arrivée de Barack Obama, la manifestation a été dispersée par les nombreux policiers présents sur place à coups de grenades lacrymogènes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.