Rave party de Lieuron : cinq nouveaux organisateurs présumés mis en examen

Au total, neuf personnes ont été mises en examen pour avoir organisé cette rave party du Nouvel An, qui était interdite en raison de la pandémie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des participants de la rave party à Lieuron (Ille-et-Vilaine), le 1er janvier 2021. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Leur rave party du Nouvel An avait fait beaucoup de bruit en pleine pandémie de Covid-19. Cinq nouveaux organisateurs présumés de cette rave, qui a rassemblé 2 500 personnes à Lieuron (Ille-et-Vilaine) du 31 décembre au 2 janvier, ont été mis en examen, indique vendredi 22 janvier le parquet de Rennes dans un communiqué.

Ils ont notamment été mis en examen pour "organisation sans déclaration préalable d’un rassemblement festif à caractère musical dans un espace non aménagé" et "mise en danger d’autrui par violation manifestement délibérée d’une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence". Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Une sixième personne a été placée sous le statut de témoin assisté.

"Les investigations se poursuivent"

Ces six hommes, âgés de 21 à 26 ans, avaient été interpellés et placés en garde à vue le 20 janvier. Deux d'entre eux étaient "connus de la justice pour des infractions à la législation sur les produits stupéfiants et un a déjà été condamné pour des faits d'organisation sans déclaration préalable d'un rassemblement festif à caractère musical", précise le parquet.

Par ailleurs, le premier jeune mis en examen le 4 janvier, qui était en détention provisoire, a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire. En tout, neuf personnes ont été mises en examen dans cette affaire qui avait suscité la polémique en pleine pandémie de coronavirus. "Les investigations se poursuivent sous l'autorité des deux juges d'instruction", complète le parquet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.