Le préfet de police de Paris cite Trotski dans sa carte de vœux et provoque un tollé

Sur sa carte de voeux, Didier Lallement, le préfet de police de Paris, cite Léon Trotsky, figure de la Révolution russe de 1917 et fondateur de l'Armée rouge.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le préfet de police de Paris Didier Lallement cite Léon Trotsky dans ses vœux 2021. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

Le préfet de police de Paris a inscrit une citation de Trotski parlant de "l'ordre nécessaire" dans sa carte de vœux 2021. La carte a notamment été envoyée à de nombreux élus d'Île-de-France qui, pour certains, s'indignent de cette "curieuse référence". Un interlocuteur du préfet décrypte auprès de franceinfo : "L'ordre n'est ni de droite ni de gauche pour le préfet Lallement".

La citation inscrite au dos de la carte de vœux de la préfecture de police de Paris a été repérée par Le Parisien. "Je suis profondément convaincu, et les corbeaux auront beau croasser, que nous créerons par nos efforts communs l'ordre nécessaire. Sachez seulement et souvenez-vous bien que, sans cela, la faillite et le naufrage sont inévitables" avait écrit Léon Trotski, le 21 avril 1918.

Une référence qui interroge

"Quelle dérive... Où sont passés les principes républicains qui doivent fonder l’autorité de l’Etat ?", réagit sur Twitter Rémi Féraud, sénateur socialiste et président du groupe Paris en commun au Conseil de Paris. Le conseiller régional PS d'Ile-de-France Pierre Kanuty relève quant à lui que "pour ses vœux 2021 le préfet Lallement cite le Trotski de 1918, celui de la répression contre les anarchistes. 2021 qui sera le centenaire de l'écrasement de la révolte des marins de Cronstadt. Curieuse référence pour un préfet de police non ?"

Le porte-parole de Lutte ouvrière Jean-Pierre Mercier souligne sur Twitter qu'avec cette phrase de 1918, Trotski "s'adressait justement aux Lallement de l'époque et autres chiens de garde de la bourgeoisie pour qu'ils soient renvoyés dans les poubelles de l'histoire".

L'ancien trotskiste Gerard Filoche juge également "très étranges ces "meilleurs voeux" de Lallement (…) en avril 1918 Trotski à la tête de l'Armée rouge créée en février, cherche à résister à l'offensive de la contre-révolution des Blancs et des six armées d'invasion étrangères (dont l'armée française)".

Du côté du Rassemblement national, Jean-Lin Lacapelle eurodéputé et conseiller régional d'Île-de-France désigne Trostki comme un "sinistre individu (…) fervent partisan de la Terreur rouge, politique répressive d’arrestations et d’exécutions de masse, ayant fait au moins 140 000 morts. Les Français apprécieront."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nouvel An 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.