Cet article date de plus de deux ans.

"Ça n'a pas de sens, surtout si on ne peut pas le voir à cause de la fumée" : à Sydney, le feu d'artifice du Nouvel An déclenche l'incompréhension

Le feu d’artifice donné traditionnellement par la ville de Sydney pour la nouvelle année aura bien lieu, en dépit des incendies qui ravagent le pays.

Article rédigé par
Grégory Plesse - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le feu d'artifice de la nouvelle année 2008 à Sydney, en Australie. (TORSTEN BLACKWOOD / AFP)

En dépit de la crise que traverse actuellement l'Australie où le risque d'incendie a de nouveau été relevé à son seuil maximal, la ville de Sydney a décidé de maintenir l'organisation de son célèbre feu d'artifice du Nouvel An, mardi 31 décembre 2019. Une décision qui divise les habitants de la plus grande ville d'Australie. Beaucoup estiment qu'étant donné les circonstances et les incendies qui font rage depuis septembre, il aurait dû être annulé.

Un manque de respect envers les pompiers

"Je trouve ça ridicule, réagit Jack. Les services d'urgence sont déjà débordés. Les gens disent : on a besoin de se distraire, de s'amuser un peu. Mais du coup, on fait venir des membres des services d'urgence à Sydney alors qu'ils portaient secours ailleurs à des gens qui en ont absolument besoin !"

Une pétition visant à annuler le feu d'artifice de Sydney alors que les feux de brousse font rage autour de la ville a réuni plus de 260 000 signatures, mais le spectacle aura bien lieu. La municipalité de Sydney va dépenser 6,5 millions de dollars australiens (plus de 4 millions d'euros) pour l'édition 2020. Un montant qui, selon la pétition de Change.org, serait mieux dépensé s'il revenait aux pompiers volontaires et aux agriculteurs souffrant d'une sécheresse exceptionnelle.

Mina est du même avis. "Je pense que c'est une mauvaise idée. D'abord parce que c'est manquer de respect envers les pompiers, mais aussi pour des raisons de sécurité. Il y a une interdiction totale de faire du feu dans l'État [de Nouvelle-Galles du Sud], donc ça n'a pas de sens de tirer ce feu d'artifice, surtout si on ne peut pas le voir à cause de la fumée."

80 millions d'euros de recettes touristiques

À vrai dire, même les touristes sont partagés. C'est par exemple le cas d'Agnès, une Française venue passer les fêtes à Sydney avec sa fille qui étudie en Australie. "Je comprends la position des gens localement. Effectivement, je pense qu'on serait dans la même position, on préférerait que le feu d'artifice soit annulé. En tant que touristes, évidemment, ça nous ennuierait. On n'est pas venu spécialement pour ça mais quand même, on est content de pouvoir voir le feu d'artifice. En tout état de cause, on se rend compte que le pays brûle et que ça, c'est un vrai souci."

On a quand même fini par trouver un Australien qui est content que le feu d'artifice n'ait pas été annulé : "C'est une super nouvelle, mais je propose que dix pour cent de tous les revenus générés par le feu d'artifice soient reversés à toutes les victimes de la sécheresse, des feux de brousse et les autres catastrophes naturelles."  

Le feu d'artifice de Sydney, c'est effectivement aussi une affaire de gros sous. L'événement rapporte chaque année plus de 80 millions d'euros de recettes touristiques. Et la diffusion télévisée du feu d'artifice est regardée par un milliard de personnes à travers le monde

Grégory Plesse a interrogé les habitants de Sydney quant au maintien du feu d'artifice de la nouvelle année 2020.
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nouvel An 2019

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.