Cet article date de plus de neuf ans.

Nouveaux duels entre les artilleries turque et syrienne

Un nouvel obus a été tiré depuis la Syrie, pour finir sa course sur un village turc à la frontière où cinq civils avaient déjà été tués, mercredi dernier, par des tirs syriens. L'artillerie turque a immédiatement riposté. La situation est de plus en plus tendue entre les deux pays.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (IDÉ)

"Dieu soit loué il n'y a pas eu de victimes" , souligne le maire du village d'Akçakale. Cette fois, l'obus de canon est tombé dans le jardin d'un bâtiment public, un site déjà évacué par les autorités. Mais ce nouveau tir entretient l'inquiétude des habitants à la frontière avec le voisin syrien.

Mercredi dernier, les tirs syriens avaient fait cinq morts civils : le plus grave incident entre les deux pays depuis la destruction, au mois de juin, d'un avion de combat turc par la défense antiaérienne syrienne. Le gouvernement turc avait alors demandé (et obtenu) le feu vert du Parlement pour de nouvelles opérations miitaires contre la Syrie. Une autorisation qu'il a à nouveau appliquée aujourd'hui : l'artillerie turque a riposté juste après le nouvel incident à Akçakale.

De l'autre côté, les rebelles syriens s'activent

C'est le cinquième jour consécutif de duel entre les artilleries des deux pays. Et les combats se poursuivent aussi de l'autre côté de la frontière. Les rebelles ont pris le contrôle d'un immeuble officiel de trois étages à un kilomètre de la Turquie. Le drapeau de l'Armée syrienne libre flotte désormais tout près de la frontière.

Ankara et Damas étaient autrefois alliés. Mais depuis le début du soulèvement populaire en Syrie, la Turquie est l'un des pays les plus critiques envers le régime de Bachar al-Assad.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.