Cet article date de plus de douze ans.

Nouveau résultats partiels: Karzaï réélu

Selon des résultats partiels publiés mardi par la commission électorale, Hamid Karzaï serait réélu dès le 1er tour
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président afghan, Hamid Karzai, à Washington, le 8 mai 2009. (© AFP/CHIP SOMODEVILLA)
Selon des résultats partiels publiés mardi par la commission électorale, Hamid Karzaï serait réélu dès le 1er tourSelon des résultats partiels publiés mardi par la commission électorale, Hamid Karzaï serait réélu dès le 1er tour

Des "preuves évidentes et convaincantes" de fraudes ont été relevées dans certains bureaux sur un total de 25.640, a annoncé la commision des plaintes.

Plus de 600 bureaux de vote en Afghanistan ont été "mis en quarantaine", a déclaré mardi la Commission électorale afghane (IEC), dans l'attente d'un nouveau comptage.

Le président sortant Hamid Karzaï, installé au pouvoir par la communauté internationale fin 2001, mène nettement au vu des résultats délivrés au compte-gouttes (54,1% des voix), mais Abdullah Abdullah (28,3%) et les leaders de l'opposition l'accusent de fraudes massives.

Le président sortant n'avait encore jamais franchi la majorité absolue depuis le début de la publication de résultats partiels du scrutin organisé le 20 août.

De nombreux observateurs afghans et étrangers ont rapporté des irrégularités ce jour là. Les résultats ne seront pas définitifs tant qu'ils n'auront pas été validés par la commission des plaintes électorales (CPE), dirigé par un Canadien et dont les membres sont pour la plupart nommés par les Nations unies.

Or cette commission a pour la première fois fait état d'irrégularités avérées et a donc ordonné un nouveau décompte des bulletins dans tous les bureaux de vote approchant les 100% de participation où plus de 600 suffrages ont été exprimés et où un candidat a dépassé les 95% des bulletins déposés par 100 votants au moins.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.