Cet article date de plus de neuf ans.

Nelson Mandela, un héritage âprement disputé

Des élections générales sont prévues l'an prochain en Afrique du Sud. L'ANC, son parti historique, et l'Alliance démocratique, le parti d'opposition, s'arrachent déjà l'image de "Madiba", synonyme d'unité et de droiture dans un pays profondément divisé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Siphiwe Sibeko Reuters)

L'ANC, le parti au pouvoir, n'entend pas se laisser dépouiller de son héritage. Une icône de la lutte contre l'apartheid, doublée d'un incorruptible alors que le parti n'est pas franchement irréprochable, ça n'a pas de prix en Afrique du Sud. D'autant que Nelson Mandela représente à lui seul l'unité dans un pays profondémen divisé.

Les élections générales qui sont prévues l'an prochain s'annoncent âprement disputées. Témoin de l'attachement au symbole, l'Alliance démocratique, le principal parti d'opposition, s'est servi d'un portrait de Mandela pour sa campagne électorale... suscitant l'indignation de l'ANC.

Il y a aussi l'actuel président, Jacob Zuma, qui depuis plusieurs mois - sinon plusieurs années - est le seul autorisé à communiquer sur la santé, de plus en plus chancelante, de Mandela. Le même Zuma n'a pas hésité à faire diffuser des photos de lui au chevet de "Madiba", en avril dernier. Ce qui a suscité, cette fois, l'ire du clan Mandela : le patriarche y apparaissait affaibli, diminué, "indigne et de mauvais goût" , a tranché la fille aînée, Makaziwe.

Du vin "Mandela"

Makaziwe, pas totalement exemplaire en la matière... Elle a lancé, avec un de ses filles, une gamme de vins commercialisés sous le nom "House of Mandela". Certains petits-enfants vendent casquettes et tee-shirts à l'effigie de "Madiba".

Et même le gardien officiel du nom, le Nelson Mandela Centre of Memory, vend des vêtements sous la griffe "46664", le numéro de matricule de Mandela pendant ses 27 années de prison.

Bref, Mandela, ça n'a pas de prix dans l'Afrique du Sud de 2013...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.