Naufrage de migrants en Méditerranée : probablement plus de 200 disparus

Les recherches se poursuivent après qu'un bateau de pêche, chargé de plusieurs centaines de migrants, a chaviré ce mercredi au large de la Libye.

(Une embarcation de migrants au large des côtes libyennes, début juin © MAXPPP)

Une embarcation de migrants a chaviré mercredi au large de la Libye. Les quelque 370 personnes qui ont pu être secourues sont arrivées ce jeudi en milieu d'après-midi à Palerme. Six avaient besoin mercredi soir de soins médicaux urgents et ont été transférées vers Lampedusa.

Federico Fossi, le porte-parole en Italie du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés, estime qu'il y avait plus de 600 personnes à bord : plus de 200 migrants sont ainsi portés disparus. Le bateau en métal a rapidement coulé selon lui, après l'inondation de la salle des machines, piégant certains d'entre eux dans l'épave.

25 corps repêchés pour l'instant

25 corps sans vie ont été repêchés jusqu'à présent. Les recherches se poursuivent aujourd'hui d'après un porte-parole des gardes-côtes. Un bateau affrêté par Médecins Sans Frontières et un navire de la marine irlandaise, qui patrouillaient à une vingtaine de kilomètres des côtes libyennes, avaient été les premiers à atteindre le bateau de pêche en milieu de journée.

Sept navires de secours et des hélicoptères avaient depuis été envoyés sur les lieux. Médecins Sans Frontières confirmait mercredi sur Twitter qu'il y avait "de nombreuses pertes."

"Ces opérations de sauvetage ne sont pas suffisantes, il faut que l'UE développe des voies d'accès légales à son territoire", pour Jean François Dubost, responsable à Amnesty International
--'--
--'--