Qatar: cachez ce champagne que je ne saurais sentir

Des responsables qataris ont ordonné le retrait de flacons de parfum et de lotions pour le corps de la marque «Victoria's Secret» d'un magasin de lingerie parce que le nom du produit «Strawberries and Champagne» (fraises et champagne) a été jugé «offensant» par l'émirat.

La marque mise en cause au Qatar
La marque mise en cause au Qatar (Victoria's Secret)
Ces produits ont été retirés des étagères du Landmark Mall, un des principaux centres commerciaux de Doha en raison de la référence à la boisson alcoolisée.

Le ministère de l'Economie et du Commerce avait envoyé des tweets pendant  le week-end affirmant que le produit heurtait «les traditions et les valeurs religieuses» du Qatar.
              
Un employé a confirmé que les flacons de parfum et les lotions pour le corps de cette marque portant le même nom avaient été enlevés samedi. «Ils ont été retirés du magasin en raison du nom», a-t-il dit, laissant entendre qu'une plainte a pu être déposée auprès des autorités.
              
Bien que l'alcool ne soit pas interdit au Qatar, sa vente fait l'objet d'une réglementation très stricte et il n'est disponible que dans certains hôtels et bars des chaînes internationales. Les expatriés peuvent acheter de l'alcool, mais seulement s'ils disposent d'un permis officiel et gagnent suffisamment d'argent. Le site Qataractu détaille les règles précises concernant la vente de l'alcool dans cet émirat dont la rigueur touche essentiellement les travailleurs migrants (qui représentent une bonne partie de la population du pays).

«En raison des restrictions, la production d'alcool fait maison n'est pas rare, en particulier chez les travailleurs à faible revenu. Les autorités procèdent à des raids périodiques sur les camps de travail», pour mettre fin à ces pratiques, précise le site Doha News.

Sur son site internet, Victoria's Secret décrit son produit «Strawberries and Champagne» comme «un parfum fruité, tentateur» avec «une dose de flirt». Des arguments qui semblent avoir laisser de marbre les autorités qataries.           

Les contrôles peuvent même toucher des produits qui semblent loin de poser problème. «A la fin décembre, le ministère de la municipalité et de l'Urbanisme a retiré une marque populaire de sauce pour pâtes venant du Royaume-Uni estimant qu'elle contenait du vin rouge», raconte le site.