Le patrimoine de l'humanité, victime collatérale des conflits

Les guerres tuent les humains mais elles effacent aussi leur histoire en détruisant leur patrimoine archéologique, culturel et spirituel.

L’emplacement des monuments, des mausolées et des musées font de ces lieux des cibles vulnérables pendant les combats. Ils sont aussi détruits pour des raisons idéologiques ou pillés par des bandes mafieuses à la recherche de trésors archéologiques monnayables. Mais dans tous les cas, ce sont des richesses ancestrales inestimables qui disparaissent.
 
Aujourd’hui, dans les pays en proie à de graves conflits comme l’Irak et la Syrie au Proche-Orient, le Mali ou la Libye en Afrique, de nombreux sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco sont désignés comme Patrimoine mondial en péril.
 
Un propos illustré par 16 photos.
116
AFP PHOTO / Tauseef MUSTAFA
216
REUTERS / George Ourfalian
316
AFP PHOTO / JOSEPH EID
416
Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Generic
516
Creative Commons Attribution-Share Alike 2.5 Generic
616
Attribution-ShareAlike 3.0 Unported (CC BY-SA 3.0)
716
REUTERS/Stringer
816
AFP PHOTO/DIA HAMID
916
REUTERS / Gleb Garanich
1016
REUTERS / Gleb Garanich
1116
REUTERS / Serwan Muhammed
1216
REUTERS/Ismail Zitouny
1316
AFP PHOTO / ERIC FEFERBERG
1416
REUTERS / Zoubeir Souissi
1516
REUTERS/Zoubeir Souissi
1616
REUTERS / Ahmad Masood