Helly Luv : la Shakira kurde en guerre contre Daech

Un déhanchement vaut parfois de longs discours. La preuve, les clips à succès d’une chanteuse glamour devenue l’égérie de la lutte kurde. Helly Luv promeut la naissance d’un Etat indépendant au nord de l’Irak en treillis et hauts talons. Et ça marche !

La chanteuse pop kurde Helly Luv.
La chanteuse pop kurde Helly Luv. (AFP/ Safin Hamed)
 
Son premier clip militant sorti en 2014 Risk it all a été vu 2,5 millions de fois sur YouTube… Forte de ce succès, Helly Luv récidive fin mai 2015.

Cette fois-ci, elle enfile une tenue militaire et tourne aux côtés des peshmergas à al-Kharz, non loin des positions des islamistes de Daech dans le nord de l’Irak. Sa nouvelle vidéo Revolution cartonne. Elle été vue plus de 800.000 fois, deux semaines après sa sortie. «Je veux donner quelque chose aux peshmergas, les encourager car je me considère l’une d’entre eux», affirme la chanteuse née en Iran et qui vit aujourd'hui à Los Angeles, aux Etats-Unis.
 
Le bling bling résonne fort
Si le style bling bling à l’américaine agace certains internautes, mais les militants kurdes voient dans cette démarche clinquante une opportunité pour obtenir plus de soutien à leur cause souvent oubliée. «Des chansons comme celle-là encourageront la communauté internationale à coopérer davantage avec nous et à nous aider avec des armes pour que nous puissions continuer à combattre les terroristes», souligne Abdulrahmane Ahmed, un combattant kurde. 


Les peshmergas contre Daech
Dans son clip, la chanteuse met en avant le rôle des peshmergas dans la lutte contre l’Etat islamique qui a conquis en juin 2014 de vastes territoires en Syrie et en Irak. Les combattants kurdes sont montrés comme des courageux défenseurs de tous les innocents menacés par la violence de Daech. Une réponse à leurs détracteurs qui les accusent de voir avant tout les intérêts de la communauté kurde. «Dans ma chanson Révolution, j'appelle le Kurdistan et les pays du monde à s'unir pour combattre le terrorisme et l'injustice», assure la chanteuse.

De la propagande à la sauce pop qui donne de la voix à la cause kurde.