Arabie saoudite : 81 personnes exécutées en un jour pour des crimes liés au "terrorisme"

Ces condamnés à mort sont accusés d'avoir tenté de fomenter plusieurs attaques dans le royaume, selon l'agence de presse officielle SPA.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une manifestation contre l'exécution en Arabie saoudite d'un travailleur migrant, le 18 mars 2018 à Jakarta (Indonésie). (ANTON RAHARJO / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'Arabie saoudite a annoncé, samedi 12 mars, avoir exécuté en une seule journée 81 personnes accusées de crimes liés au "terrorisme". Cela dépasse le nombre total de condamnations à mort en 2021 dans le pays, rapporte l'agence de presse officielle SPA. Les personnes exécutées (73 Saoudiens, sept Yéménites et un Syrien) sont accusées d'appartenance à plusieurs groupes terroristes, parmi lesquels l'organisation jihadiste Etat islamique et les rebelles Houthis au Yémen, ajoute l'agence.

Selon SPA, ces condamnés ont tenté de fomenter plusieurs attaques dans le royaume, notamment contre des lieux de culte, des bâtiments gouvernementaux ainsi que des "installations vitales pour l'économie du pays". Ils sont également accusés d'avoir tenté de tuer des membres des forces de l'ordre et de faire entrer clandestinement des armes.

Toujours selon SPA, chacun des coupables a été "condamné par des tribunaux saoudiens lors de procès supervisés par 13 juges". L'Arabie saoudite a l'un des taux d'exécution les plus élevés au monde, avec 69 condamnations à mort en 2021, selon un décompte de l'AFP basé sur des déclarations officielles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Moyen Orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.