Cet article date de plus de huit ans.

Moscou : 50.000 manifestants contre la politique de Poutine

Près de 50.000 manifestants ont défilé ce samedi après-midi dans les rues de Moscou, contre la politique de Vladimir Poutine. À la veille du référendum en Crimée sur le rattachement de cette province à la Russie, les manifestants protestaient contre son "annexion". La France et l'Union européenne pourraient annoncer lundi des sanctions contre la Russie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxim Shemetov Reuters)

La police a annoncé 10.000 manifestants mais ils étaient 50.000 à 60.000 à défiler dans les rues de Moscou ce samedi, selon notre envoyé spécial sur place. Une manifestation d'importance qui rappelle les protestations contre les fraudes électorales en 2012.

Parmi les manifestants, des jeunes, des retraités mais surtout des personnes connectées. L'appel à manifester n'a en effet été relayé par aucun média d'Etat important. Il a cependant circulé sur Internet et les réseaux sociaux. 

La manifestation s'est effectuée dans le calme. Les slogans prônaient un soutien à l'Ukraine et dénonçaient la politique de Vladimir Poutine. "Notre ennemi n'est pas à Kiev mais il se trouve au Kremlin ", pouvait-on lire sur une banderole.

La manifestation se déroulait alors que le référendum sur le rattachement de la Crimée à la Russie aura lieu dimanche. François Hollande a assuré ce samedi que "la France comme l'Union européenne ne reconnaîtra pas cette pseudo-consultation. "

La Russie a mis son veto ce samedi à une résolution dénonçant le référendum en Crimée. Le Conseil de sécurité de l'ONU s'était réuni en urgence pour voter cette résolution proposée par les Etats-Unis.

Des sanctions contre la Russie ?

Le président français a également indiqué que des sanctions liées aux accords militaires bilatéraux pourraient être décidées.

L'Union européenne et les Etats-Unis devraient annoncer lundi, au lendemain du référendum controversé, des mesures dont le gel d'avoirs financiers et des interdictions de déplacement.

►►► LIRE AUSSI : Ukraine-UE : un accord d'association annoncé pour le 21 mars

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.