Mort de Robin Williams, l'un des acteurs les plus doués de sa génération

L'acteur américain Robin Williams, lauréat d'un oscar pour son rôle dans "Will Hunting", est décédé lundi. Selon la police californienne, il se serait suicidé. Il était âgé de 63 ans.

(L'acteur Robin Williams, ici en novembre 2011, se serait suicidé selon la police californienne. © REUTERS/Fred Prouser)

L'acteur américain Robin Williams est décédé à son domicile lundi à l'âge de 63 ans. Selon la police de Marin County, en Californie, il se serait suicidé. Dans un communiqué, la police a expliqué qu'un "sujet mâle a été prononcé mort à 12h02, identifié comme Robin McLaurin Williams, 63 ans, résident de Tiburon, en Californie " et que la cause suspectée du décès serait "un suicide par asphyxie ".

Selon les enquêteurs, l'acteur se serait suicidé par asphyxie, précisions de Coralie Garandeau
--'--
--'--

Une enquête est toujours "en cours sur les causes et les circonstances du décès ", précise le communiqué de la police, ajoutant que le comédien a été vu vivant pour la dernière fois dans son domicile, où il vit avec sa femme, dimanche "vers 22h00 ". Selon la presse américaine, l'acteur souffrait de dépression.

A LIRE AUSSI ►►►Mort de Robin Williams, l'Amérique, le "coeur brisé"

L'un des acteurs les plus doués de sa génération

Robin Williams est né le 21 juillet 1951 à Chicago. Considéré comme l'un des acteurs les plus doués de sa génération, il a mené une carrière sur plus de trois décennies. Il s'est fait connaître internationalement notamment pour son rôle dans "Good morning Vietnam " de Barry Levinson en 1987.

"Good Morning Vietnam" lançait Robin Williams avec un ton si caractéristique
--'--
--'--

Mais c'est véritablement deux ans plus tard, en 1989, qu'il conquiert le grand public avec son rôle de professeur brillant, provocateur et hors norme dans "Le cercle des poètes disparus ".

Robin Williams était à l'aise dans les registres dramatiques, comme dans "L'éveil" (1990) où il donne la réplique à Robert De Niro (nommé aux oscars pour sa prestation), cette fois dans le rôle d'un médecin non conformiste qui parvient à réveiller un patient atteint d'une maladie catatonique rare. Un film fort et émouvant salué par la critique.

Il brillait également dans les registres comiques. "Madame Doubtfire ", sorti en 1993, lui ouvrira un peu plus encore les portes du succès. En 1998, il est récompensé de l'oscar du meilleur second rôle pour sa prestation dans "Will Hunting ", réalisé par Gus Van Sant et écrit par Matt Damon et Ben Affleck. Il y interprête le rôle d'un psy qui essaye de venir en aide à un jeune surdoué perdu (Matt Damon). 

Hollywood perd un acteur de grand talent, capable de faire rire et de faire pleurer, d'émouvoir et d'être ému comme il l'avait prouvé en recevant sa statuette, devant un Kodak theater conquis.