Cet article date de plus de dix ans.

Mort de migrants en Méditerranée : l'armée française visée par une plainte contre X

Cette plainte déposée auprès du tribunal de grande instance de Paris au nom de quatre survivants, soutenus par une coalition d'ONG, met explicitement en cause l'armée française. Elle intervient deux semaines après la publication d'un rapport de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe qui pointait la responsabilité de l'Otan.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

En mars-avril 2011, 63 migrants sont morts en mer après avoir dérivés plusieurs jours au large de la Libye, alors que venait de commencer l'intervention de l'Otan.

 "Dès lors qu'il y a eu des signaux de détresse qui ont été donnés, réceptionnés et ça nous en avons la preuve, par des navires qui étaient à proximité, nous attendions de ces navires qu'ils viennent en aide à cette embarcation ", indique Patrick Baudouin, le président d'honneur de la FIDH, qui fait état de 38 navires patrouillant dans la zone en raison du conflit libyen. "Pour la France, nous avons deux bateaux qui se trouvaient à proximité, c'est la raison pour laquelle une plainte est déposée aujourd'hui en France".

La coalition d'ONG qui soutient cette démarche précise qu'il "appartiendra à la justice française de faire la lumière sur la responsabilité de l'armée française qui, engagée en Libye pour protéger les populations civiles, a omis de se porter au secours de ces exilés".

Cette plainte pourrait être suivie par d'autres en Espagne, en Italie ou en Grande-Bretagne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.