Cet article date de plus de douze ans.

Mitchell repart bredouille

L'émissaire américain est reparti vendredi bredouille sans être parvenu à un accord sur le gel de la colonisation
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
George Mitchell à son arrivée au siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah le 18 septembre 2009 (© AFP PHOTO/ABBAS MOMANI)
L'émissaire américain est reparti vendredi bredouille sans être parvenu à un accord sur le gel de la colonisationL'émissaire américain est reparti vendredi bredouille sans être parvenu à un accord sur le gel de la colonisation

Au terme d'une nouvelle mission de quatre jours dans la région, George Mitchell n'est pas non plus parvenu à ce qu'ait lieu une reprise du dialogue israélo-palestinien.

Il a discrètement quitté l'Etat hébreu sans faire la moindre annonce, après un ultime entretien avec le premier ministre Benjamin Netanyahu, a rapporté la presse israélienne.

Selon cette source, l'envoyé spécial américain pour le Proche-Orient, qui a multiplié ces dernières 48 heures les navettes entre Benjamin Netanyahou et le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah (Cisjordanie), n'a pas réussi à convaincre le dirigeant israélien de lâcher du lest sur les colonies. Les efforts de George Mitchell pour favoriser la relance des négociations de paix achoppent sur le refus des Israéliens d'arrêter la colonisation en Cisjordanie occupée.

Les Palestiniens réclament un gel complet des constructions. "Le président [Mahmoud Abbas] a fait savoir au sénateur Mitchell que la question de l'arrêt de la colonisation ne saurait faire l'objet de compromis", a insisté le négociateur en chef palestinien, Saëb
Erakat.

Les consultations de l'émissaire américain pour débloquer l'impasse devaient toutefois se poursuivre à New York, où MM. Abbas et Netanyahu doivent assister la semaine prochaine à l'Assemblée générale de l'ONU.

A l'issue d'une entrevue jeudi avec le président égyptien Hosni Moubarak au Caire, l'émissaire américain a appelé les protagonistes du conflit israélo-palestinien à "prendre leurs responsabilités" afin de permettre la reprise du processus de paix.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.