Cet article date de plus de huit ans.

Migrants : 800.000 "entrées illégales" dans l'UE depuis le début de l'année

L'Union européenne a enregistré 800.000 "entrées illégales" depuis le début de l'année, selon Fabrice Leggeri, le directeur de l'agence européenne de surveillance des frontières Frontex. Et c'est loin d'être terminé.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Des milliers de migrants ont été sauvés d'embarcations de fortune comme ici début septembre © MAXPPP)

Dans un entretien au quotidien allemand Bild ce mercredi, Fabrice Leggeri estime que l'afflux de migrants en Europe n'a sans doute pas "atteint son paroxysme" . Il demande ainsi aux Etats membres de l'UE de placer en rétention les candidats malheureux à l'asile afin de les renvoyer "rapidement" chez eux. 

A LIRE AUSSI ►►► Migrants : le casse-tête du contrôle des frontières en Europe

Ce chiffre est supérieur aux prévisions du Haut commissariat de l'ONU pour les Réfugiés (HCR). Une différence qui s'explique notamment par le fait que le mode de comptage de Frontex permet de recenser la même personne plusieurs fois. 

"Zones de transit" contre "camps de masse"

"Les Etats européens doivent se préparer à l'idée qu'une situation très difficile nous attend dans les prochains mois" , prévient Fabrice Leggeri, qui estime que l'UE a besoin "de structures d'accueil" où les migrants "doivent au besoin être enfermés" . Le patron de Frontex rappelle que le droit européen permet de placer en rétention "jusqu'à 18 mois" un étranger en situation irrégulière pour "organiser son retour".  

A LIRE AUSSI ►►► En Méditerranée, 20 bateaux saisis grâce à l'opération Sophia 

Le sujet divise l'opinion publique et les politiques en Allemagne. Les conservateurs souhaitent la création de "zones de transit" aux frontières, une idée rejetée par les sociaux-démocrates qui dénoncent des "camps de masse".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.