Mexique : l'un des plus puissants cartels du pays mis à terre

"La Tuta", le dernier dirigeant en liberté du redoutable cartel des Chevaliers Templiers, a été arrêté vendredi dans l'État du Michoacan où il semait la terreur depuis de nombreuses années. De son vrai nom Servando Gomez, le narcotrafiquant est tombé au terme d'une traque sans relâche dont se félicite le président mexicain Enrique Peña Nieto.

(Les forces de police ont été déployées en masse pour l'arrestation de "La Tuta" © REUTERS/Edgard Garrido)

Il a été arrêté "sans qu'aucun coup de feu ne soit tiré ", comme l'a affirmé un membre de la Commission nationale de sécurité du Mexique. Lui, c'est Servando Gomez, dit "La Tuta", le dernier dirigeant en liberté du cartel des Chevaliers Templiers. Spécialités de ce groupe criminel : le trafic de drogue vers les États-Unis, les enlèvements mais aussi les expéditions illégales de fer en direction de la Chine. Son terrain d'action : l'État du Michoacan, dans lequel il semait la terreur depuis plusieurs années. La violence des narcotrafiquants de ce cartel était crainte à des centaines de kilomètres à la ronde.

Depuis plus d'un an, le gouvernement d'Enrique Peña Nieto, qui a fait de la lutte contre les cartels l'une de ses actions principales, a lancé une vaste offensive, qui avait abouti jusqu'ici à l'arrestation des trois dirigeants des Chevaliers Templiers. "La Tuta" a été traqué jusque dans les montagnes. Figure très médiatique, ancien instituteur, il apparaissait régulièrement dans des vidéos et des interviews. Il possède pas moins de sept propriétés dans la ville d'Arteaga, ainsi que d'une piste d'atterrissage à usage personnel.

Selon le parquet, Servando Gomez est "considéré comme l'un des hommes les plus violents, capable de tuer seulement parce que celui qui tirait les cartes au tarot affirmait qu'untel allait le trahir ".