Cet article date de plus de huit ans.

Mariage pour tous en Irlande: le "yes" l'emporte

Il n'y avait plus vraiment de suspense, mais c'est désormais officiel: les Irlandais se sont prononcés à 62% en faveur du mariage gay, avec une participation de 60%, du jamais vu depuis 20 ans. l'Irlande devient le premier pays à légaliser l'union pour les couples de même sexe via une consultation populaire.
Article rédigé par Arnaud Racapé
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (L'Irlande a voté oui au mariage homosexuel © EPA/MAXPPP)

C'est un oui franc et massif. Les Irlandais se sont déplacés en nombre dans les bureaux de vote vendredi pour dire "yes" au mariage pour tous. Six électeurs sur dix sont allés voter, ce qui n'était plus arrivé depuis plus de 20 ans, et 62% d'entre eux se sont prononcés en faveur de la mesure: l'Irlande est le premier pays au monde à légaliser l'union pour les couples de même sexe via une consultation populaire.

L'Irlande a voté oui au mariage homosexuel

Deux tiers de "yes" à Dublin

Avant même les résultats officiels, de nombreux ministres du gouvernement avaient de toutes façons vendu la mèche, tout comme certains opposants à la mesure: c'est donc un oui franc et massif. A Dublin, où des centaines de personnes sont sorties dans les rues, drapeaux arc-en-ciel dans les mains, pour célébrer cette "victoire". Plus des deux tiers des votants ont dit "yes" dans la capitale irlandaise.

Le président du Parti républicain irlandais Sinn Fein, Gerry Adams, s'est lui-même félicité de cette victoire du oui chez nos confères de la BBC. "C'était une belle campagne pour l'égalité, avec beaucoup d'enthousiasme". Et de tendre main aux opposants à la mesure : "peu importe ce que chacun a voté, maintenant, c'est fait, c'est terminé. Il faut tourner la page".

"C'est un moment important" Gerry Adams, président du Sinn Fein
De nombreuses personnalités se sont exprimées sur ce résultat sur les réseaux sociaux, comme le montre ce tweet de la RTE :

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.