Mali : les séparatistes touaregs annoncent la fin du cessez-le-feu

Le MNLA, mouvement séparatiste touareg de la région du nord Mali, annonce son intention de reprendre les armes. Cette déclaration intervient à la suite d'incidents dans la ville de Kidal au nord-est du pays.

(Reuters)

Le mouvement séparatiste
touareg MNLA a annoncé ce vendredi soir qu'il mettait fin à l'accord de cessez-le-feu
conclu en juin dernier avec le gouvernement malien.

Le MNLA a annoncé qu'il  reprenait les armes après des violences dans
la ville de Kidal, dans le nord-est du pays. Jeudi dernier notamment, des
affrontements auraient opposé à Kidal des soldats maliens aux manifestants
touaregs qui protestaient contre la venue du Premier ministre Oumar Tatam Ly.

Des soldats de l'armée malienne auraient ouvert le feu sur des Touaregs

Il y aurait plusieurs
blessés. Le Mouvement national de libération de l'Azawad, parle même d'un mort
parmi les manifestants, accusant les soldats maliens d'avoir ouvert le feu sur
la foule.

Les Touaregs s'étaient
alliés l'année dernière aux islamistes pour prendre le contrôle du nord du Mali
mais, après l'intervention militaire française en janvier dernier, ils ont
rompu cette alliance.