Cet article date de plus de huit ans.

Mali : le Premier ministre promet de bonnes conditions d'élection

Nommé en septembre dernier, le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly a répondu aux questions de Jean Leymarie pour France Info, au cours de cette journée spéciale sur notre antenne. Selon lui, les élections en cours dans son pays se dérouleront bien ; il se veut rassurant quant aux conditions de sécurité au Mali en général.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Thierry Gouegnon Reuters)

Oumar Tatam Ly répond à France Info, à deux jours des élections législatives. Il pense
que le vote pourra avoir lieu "normalement ", dans tout le pays, y compris dans
le nord, malgré les menaces d'attentat.

Sur les attaques des djihadistes, il
affirme que la menace est toujours là mais que des coups sont portés aux
terroristes. Sur l'assassinat de nos deux collègues de RFI, il explique que
"l'enquête progresse " et que la coopération avec la France permet d'avancer
vite.

La force Serval a commencé à diminuer son contingent. C'est "normal " selon le
Premier ministre qui demande néanmoins des "ajustements " en fonction de la
situation sur le terrain. Il ne voudrait pas que les djihadistes reprennent du
terrain à la faveur du retrait français.

Sur l'avenir du Mali enfin, il est très optimiste, affirme qu'il y a un chemin vers
la paix, et ne croit pas à une partition du pays : "Jamais ", dit-il avec force.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.