Cet article date de plus de neuf ans.

Lettre empoisonnée à Obama : abandon des charges contre le suspect

Le quadragénaire arrêté la semaine dernière pour avoir envoyé un courrier contenant de la ricine au président américain a été blanchi ce jeudi. Toutes les charges sont abandonnées. Il aurait été victime d'un coup monté.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Paul Kevin Curtis serait donc hors de cause dans l'affaire
des courriers contaminés à la ricine envoyés à Barack Obama, à un sénateur du
Mississippi et à un juge d'Etat. Il avait été arrêté la semaine dernière chez lui
peu après le double attentat de Boston et inculpé pour menace contre la vie du
président. Finalement, le parquet a décidé d'abandonner les charges ce jeudi.

"L'enquête en cours a révélé de nouvelles
informations
", note le procureur sans donner plus de précisions. "Le
gouvernement a tout simplement été en mesure de trouver un autre suspect dont
nous pensons qu'il est le vrai auteur de ces actes
", décrypte de son côté
l'avocate de Paul Kevin Curtis. L'enquête s'était intéressée à lui notamment à cause de la signature des courriers, "KC", ainsi que pour
des écrits conspirationnistes publiés sur son blog.

D'après son avocat, il s'agirait d'un coup monté d'un rival
du suspect également connu pour être un sosie d'Elvis. D'après la presse
locale, la maison du rival a été fouillée en début de semaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.