Cet article date de plus d'onze ans.

Les USA ont annoncé dimanche un renforcement des contrôles des passagers embarquant sur des avions à destination des USA

Cette mesure intervient 10 jours après l'attentat manqué contre le vol Amsterdam-Detroit de la Cie Northwest Airlines.Dès lundi, l'Administration de la sécurité dans les transports ordonne un contrôle renforcé de "tous" les passagers originaires ou en provenance de pays considérés comme des soutiens au terrorisme "ou de tout autre pays concerné".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (France 2)
Cette mesure intervient 10 jours après l'attentat manqué contre le vol Amsterdam-Detroit de la Cie Northwest Airlines.

Dès lundi, l'Administration de la sécurité dans les transports ordonne un contrôle renforcé de "tous" les passagers originaires ou en provenance de pays considérés comme des soutiens au terrorisme "ou de tout autre pays concerné".

La directive s'impose à tous les transporteurs, américains ou étrangers et concernent notamment le Nigeria, le Yémen, le Pakistan, l'Afghanistan, l'Arabie saoudite.

Pour les ressortissants d'autres pays, la directive prévoit un recours accru à des technologies avancées de contrôle des passagers et impose de fouiller "au hasard" les personnes à destination des Etats-Unis de tous les vols internationaux.

Cuba, l'Iran, le Soudan et la Syrie sont les quatre pays figurant sur la liste américaine des Etats qui soutiennent le terrorisme.

Selon le site d'information Politico, qui cite un haut responsable de l'administration Obama, les ressortissants de 14 pays sont concernés par les contrôles renforcés, parmi lesquels le Nigeria, le Pakistan, le Yémen, l'Afghanistan, la Libye et la Somalie. "Cent pour cent" des passagers originaires ou en provenance de ces pays seront soumis à une fouille corporelle "complète" ainsi qu'à une inspection "manuelle" de leurs effets personnels, affirme Politico. Selon ce site "un pourcentage beaucoup plus élevé de passagers de tous les pays étrangers" sera soumis à ces contrôles renforcés. "Ces contrôles pourront comporter une détection d'explosifs ainsi qu'un passage au scanner corporel lorsque cette technologie est disponible", selon Politico.

Des mesures de sécurité renforcées avaient déjà été mises en place dès l'attentat manqué, à la discrétion de certains pays ou compagnies aériennes, comme l'interdiction de se rendre aux toilettes ou de poser un objet sur ses genoux dans l'heure précédant l'atterrissage.

Alerte à la sécurité dimanche à l'aéroport de Newark
Dimanche, une alerte à la sécurité a provoqué la fermeture du terminal C de l'aéroport de Newark, qui dessert notamment la ville de New York selon CNN. La chaîne américaine d'information continue, qui cite la Direction de la sécurité des transports (TSA), précise qu'un individu s'est introduit dans une zone sécurisée sans être passé par les portiques de sécurité.

Une procédure d'évacuation du terminal a été lancée, et les services de sécurité ont passé au crible la liste de l'ensemble des passagers qui se trouvaient dans le terminal C au moment de l'alerte. D'après un passager canadien présent dans le terminal, 2.000 à 3.000 personnes se trouvaient dans le hall au déclenchement de l'alerte. Deux heures plus tard, a ajouté Joshua Brown, la situation restait bloquée. Aucun avion n'a été autorisé à décoller du terminal, où opère la compagnie Continental Airlines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.