Cet article date de plus de dix ans.

Les taliban résistent plus farouchement que prévu à l'offensive des forces de l'Otan et l'armée afghane

"Nous pensons que Marjah sera une zone disputée aussi longtemps que nous serons là-bas et qu'il ne feront pas leurs bagages", a reconnu mercredi le général James Conway, chef du corps des marines américains."C'est un centre de la drogue. C'est une zone où ils sont implantés depuis longtemps. D'une certaine manière, ils y ont leurs familles."
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marines américains près de Marjah dans la province du Helmand (sud de l'Afghanistan) (AFP PHOTO/PATRICK BAZ)

"Nous pensons que Marjah sera une zone disputée aussi longtemps que nous serons là-bas et qu'il ne feront pas leurs bagages", a reconnu mercredi le général James Conway, chef du corps des marines américains.

"C'est un centre de la drogue. C'est une zone où ils sont implantés depuis longtemps. D'une certaine manière, ils y ont leurs familles."

L'offensive lancée sous la conduite des marines américains contre Marjah, dans le sud de l'Afghanistan, l'une des plus importantes lancées par les forces internationales en plus de huit ans de guerre, en est à son onzième jour.

"Bien que nous ayons l'intention de sécuriser la zone pour permettre finalement à la police afghane de la contrôler, la nature de l'insurrection est telle que les taliban pourraient bien y revenir en petits nombres", a dit le général Conway.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.