Cet article date de plus de treize ans.

Les opérations de lutte contre la marée noire dans le golfe du Mexique sont toujours perturbées par le mauvais temps

Aucune amélioration n'est prévue avant plusieurs jours. Depuis 48h, les opérations de récupération du brut ont été suspendues.Une étude de l'Agence US océanique et atmosphérique publiée vendredi a annoncé que les régions touristiques de Floride, comme l'archipel des Keys ou les plages de Miami, vont probablement être touchées par la marée noire.
Article rédigé par France2.fr avec agences
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Les opérations de pompage du brut en baie de Terrebonne, en Louisiane, suspendues le 2 juillet 2010 à cause de la météo. (Joe Raedle/Getty Images/AFP)

Aucune amélioration n'est prévue avant plusieurs jours. Depuis 48h, les opérations de récupération du brut ont été suspendues.

Une étude de l'Agence US océanique et atmosphérique publiée vendredi a annoncé que les régions touristiques de Floride, comme l'archipel des Keys ou les plages de Miami, vont probablement être touchées par la marée noire.

"Nous assistons encore à quelques effets résiduels de la tempête tropicale" Alex, a dit vendredi l'amiral Paul Zukunft des garde-côtes américains, justifiant l'interruption des opérations de pompage du pétrole. "Dans les jours à venir les opérations de nettoyages s'annoncent longues et difficiles", a estimé l'amiral Zukunft, "tout particulièrement inquiet pour la faune et la flore". Il a précisé qu'au total quelque 40.000 barils de pétrole n'avaient pas pu être récupérés au cours des deux derniers jours, en raison du mauvais temps.

Alex a perdu de ses forces en atteignant mercredi soir le nord-est du Mexique, près des Etats-Unis. Mais, même si Alex ne s'est pas approchée du site de la marée noire, la tempête provoque d'importantes vagues autour du site situé à 80 kilomètres au large des côtes américaines.

Les opérations de récupération du pétrole à la surface de l'eau sur la zone du sinistre ne reprendront pas avant 3 à 4 jours, en raison de vagues de jusqu'à deux mètres de haut, a précisé l'amiral Zukunft.

Depuis le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon, le 22 avril au large de la Louisiane, entre 30.000 et 60.000 barils de pétrole s'échappent chaque jour du puits endommagé situé à 1.500 mètres de profondeur. Le pétrole a d'ores et déjà souillé 724 kilomètres de côtes américaines, dans les Etats de la Louisiane, du Mississippi, de l'Alabama et de la Floride, ont annoncé vendredi les garde-côtes.

Le pétrole devrait atteindre les plages de Miami
Les régions les plus touristiques de Floride, comme les Keys ou les plages de Miami, vont très probablement être touchées par la marée noire, a assuré une étude de l'Agence américaine océanique et atmosphérique diffusée vendredi.

Elle souligne que le pétrole qui se déverse dans le golfe du Mexique pourrait être poussé par les courants marins jusqu'à l'extrémité sud de la Floride, où se trouve l'archipel des Keys, et même vers la côte atlantique de l'Etat et souiller les plages de Miami. La majeure partie de la côte ouest de la Floride, celle qui donne sur le golfe du Mexique, a entre 20 et moins de 1% de risques d'être touchée par la pollution, contre entre 61 et 80% pour les plages de Miami et l'archipel des Keys, révèle l'étude.

Si du pétrole devait toucher ces régions, ce serait sous la forme de galettes, précise l'Agence américaine, dont l'étude se fonde sur une fuite de pétrole de quelque 33.000 barils par jour pendant 90 jours.

Avec 80 millions de visiteurs par an, la Floride est une des destinations favorites des Américains et des étrangers pour leurs vacances aux Etats-Unis. Le tourisme génère environ 80 milliards de dollars par an dans cet Etat du sud-est des Etats-Unis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.