Cet article date de plus de cinq ans.

Les Kogis vont récupérer leur trésor pillé par les conquistadors

Grâce à la détermination d'une baronne belge, une précieuse collection d'art précolombien volée par les conquistadors il y a cinq siècles en Amérique Latine, va être rendue au peuple indien qui en était "propriétaire".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (La baronne Janssen s'est battue pour que ce trésor soit restitué aux Kogis © Éric Julien / Tchendukua)

Une couronne, des assiettes, des bijoux. Ces dix-sept pièces en or, dans une grande boite, dormait depuis trente ans à Bruxelles chez la baronne Janssen. Quand la septuagénaire a donné toute sa collection d'art précolombien à l'Etat belge, elle n'a gardé que ces dix-sept pièces avec le secret espoir de retrouver un jour les descendants de ceux qui les avaient façonnées.

Les Kogis vont récupérer leur trésor pillé par les conquistadors - un reportage signé Mathilde Lemaire
écouter

 Et la rencontre s'est en effet produite. Il y a deux ans quand des représentants du peuple Kogis sont venus donner une conférence sur la nature l'écologie dans sa ville Bruxelles. Heureux hasard. La collectionneuse  part alors à son tour les voir dans les Andes en Colombie et tombe sous le charme de ce peuple autochtone. Les Kogis ne sont pas plus de 10.000. Elle tombe sous le charme aussi de la Sierra Madre où ils vivent à 4000 mètres d'altitude.

Là-haut, elle décide que les précieux objets doivent naturellement leur revenir : "Ils étaient destinés à revenir dans leur pays. Mais les autorités l'ont su. Et on m'a dit que ça n'irait pas aux Kogis mais au musée de l'or. Alors j'ai dit que je ne les donnerai pas". 

Pas question de céder ces pièces à un musée de Bogota

Car Dora Janssen sait que pour les Kogis, l'or n'est pas juste un métal précieux, c'est le reflet du soleil qui par sa présence équilibre les forces de la nature et  protège les hommes. Pour eux mettre ce trésor dans une vitrine serait comme l'enfermer dans une prison. Deux ans de bataille avec le ministère colombien de la Culture qui a finalement cédé donc hier. La riche veuve n'a pas tardé, a déjà remis la précieuse boite à un intermédiaire. Une grande émotion et une  satisfaction  pour elle : "C'est la réalisation d'un rêve".

 

La restitution du trésor va maintenant être  prise en charge par l'association française Tchendukua qui depuis 30 ans accompagne les indiens Kogis. Son président Eric Julien prépare toute une mise en scène pour l'arrivée du trésor : "Cinq siècles plus tard dans une petite baie des Caraïbes, un petit bateau blanc va arriver et le skipper va remettre ces objets en or aux Kogis. Le symbole est fort." 

Ce sont les chamans du peuple Kogis qui auront en charge ces objets en or de grande valeur spirituelle et symbolique. Certains serviront pour les cérémonies d'offrandes. D'autres seront peut-être enterrés dans les sites sacrés de la montagne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.