Cet article date de plus de douze ans.

Les internautes chinois ont adressé leurs questions au président américain, qui doit y répondre lundi

Beaucoup reprennent les griefs de Pékin envers Washington. Mais il s'y glisse aussi quelques questions plus impertinentes, ou plus intimes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Barack Obama (AFP/ADEK BERRY)

Beaucoup reprennent les griefs de Pékin envers Washington. Mais il s'y glisse aussi quelques questions plus impertinentes, ou plus intimes.

Deux sites chinois officiels recueillent ces questions : l'agence officielle Chine Nouvelle (Xinhua, http://ask.home.news.cn/) et le site internet du Quotidien du Peuple( http://bbs1.people.com.cn ).

"Si la Chine utilisait les mêmes manières envers Ben Laden que les Etats-Unis envers le dalaï lama, quelle serait votre impression?"
Voici quelques-unes de ses questions, restranscrites et traduites du chinois par l'AFP :

"Les Etats-Unis ont annoncé une série de mesures antidumping envers la Chine alors que cette dernière a approuvé le projet de Disney à Shanghai, ne pensez-vous pas que la Chine est loyale envers les Etats-Unis alors que les Etats-Unis n'ont pas respecté la Chine ?"

"Si la Chine utilisait les mêmes manières envers Ben Laden que les Etats-Unis envers le dalaï lama, quelle serait votre impression ?", demande un internaute.

"Pour protéger les intérêts américains, vous provoquez le licenciement d'une centaine d'ouvriers chinois, trouvez-vous cela normal ?", dit un autre, répercutant les inquiétudes de Pékin sur le protectionnisme.

Pourquoi les présidents américains ont-ils plutôt des filles que des fils ?
D'autres questions sortent du registre politique habituel : "Pourquoi beaucoup de présidents américains ont eu des filles et pas des garçons?", "Pourriez-vous venir à mon mariage?", "Pourriez-vous parler avec la NBA (championnat nord-américain de basket-ball) et laisser Yao Ming (joueur vedette chinois) et les Houston Rockets gagner le championnat?"...

Des indiscrets s'aventurent dans la sphère privée -- "Votre mariage est-il heureux? Quels sont les fondements d'une vie de couple réussie ?" ou évoquent le demi-frère du président, Mark Ndesandjo, qui vit en Chine.

"La manière particulière chinoise de voir la liberté d'expression"
Sur ces deux sites officiels, la censure veille pour éviter tout dérapage, mais certaines voix critiques envers le régime arrivent tout de même à passer. Soit de manière détournée: "Est-ce qu'il y a de la corruption chez les responsables américains. Comment faites vous pour empêcher ce phénomène?". Soit franchement: "Comment considérez-vous la manière particulière chinoise de voir la liberté d'expression avec le département de la propagande qui filtre les commentaires et supprime les messages?", demande un internaute, passé à travers les mailles du filet sur le site du Quotidien du peuple.

Illustration de l'importance de l'internet en Chine (plus de 330 millions d'usagers, première population d'internautes au monde), l'ambassade des Etats-Unis a organisé jeudi, avant la visite d'Obama, une rencontre avec une dizaine de bloggeurs chinois connus, comme Michael Anti ou Jin Rao, qui s'était rendu célèbre en 2008 avec son site anti-cnn.com.

Le consulat américain à Canton (sud) prépare une page spéciale pour retransmettre, via Twitter, la rencontre de lundi à Shanghai.
> Voir aussi :

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.