Cet article date de plus de neuf ans.

Les forces françaises déployées au Mali

Des dizaines d'avions de chasse mobilisés au Mali pour l'opération de soutien aux forces maliennes. Le dispositif aérien a été renforcé ce dimanche par le déploiement de troupes au sol. État des lieux de la présence militaire française au Mali.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)
Moyens terrestres

Des dizaines de soldats français ont été mobilisés pour
sécuriser l'aéroport de Sévaré, dans le centre du Mali.
Environ 500 militaires, des marsouins du 21e régiment
d'infanterie de marine de Fréjus (21e RIMa) et des légionnaires du 1er
Régiment étranger de cavalerie d'Orange (1er REC) ont été déployés à
Bamako, et environ 150 hommes du 2e Régiment d'infanterie de marine
(2e RIMa) ont été envoyés de France. Les Forces spéciales, en
première ligne dans ce genre d'opération, sont également engagées.

Dispositif aérien

Deux mirages F1CR et six Mirage 2000D ont été mobilisés dans
le cadre du détachement Epervier, ainsi que trois avions ravitailleurs C135 et
des appareils de transports. Quatre Rafale, partis de France, ont conduit des
frappes aériennes près de Gao dimanche.
Dans la région de Konna, ce sont des hélicoptères de combat,
des Gazelle équipés de missile Hot et de canon de 20 mm qui ont été mobilisés.

Pléiades 1B, le satellite européen d'observation de la
Terre, permet de surveiller les zones de crise et de conflit et de fournir des
renseignements plus précis.

Troupes africaines

La France devrait être aidée par l'envoi de troupes
africaines qui seront dirigées par le général nigérian, Shehu Abdulkadir.

Le Niger, le Burkina Faso, le Togo et le Sénégal ont chacun annoncé
l'envoi d'environ 500 hommes. De leur côté, le Nigéria doit envoyer 600 soldats
et le Bénin 300. Le Tchad a déclaré qu'il n'excluait pas l'envoi de troupes,
mais attend que la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest
(Cédéao) propose une feuille de route.

Soutiens occidentaux

Les Etats-Unis pourraient aider la France en donnant des
renseignements, du ravitaillement en vol et d'autres appuis. Elle envisage une
batterie d'option, dont un appui logistique et l'intensification du partage des
renseignements, qui inclurait des drones américains de surveillance.

La Grande-Bretagne fournira une aide logistique pour
permettre un transport rapide des troupes étrangères et des équipements vers le
Mali. Par contre, elle n'enverra aucun personnel en situation de combat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.