Cet article date de plus d'onze ans.

Les Etats-Unis ont perdu 54.000 emplois nets en août, soit beaucoup moins que prévu par les analystes

Ils avaient initialement tablé sur un solde net des destructions d'emplois à 120.000.Comme prévu, le taux de chômage est remonté comme prévu de 0,1 point en août, pour atteindre 9,6%, son plus haut niveau depuis le mois de mai, d'après le rapport sur l'emploi publié vendredi par le département du Commerce à Washington.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Chercheur d'emploi à Denver dans le Colorado. (AFP)

Ils avaient initialement tablé sur un solde net des destructions d'emplois à 120.000.

Comme prévu, le taux de chômage est remonté comme prévu de 0,1 point en août, pour atteindre 9,6%, son plus haut niveau depuis le mois de mai, d'après le rapport sur l'emploi publié vendredi par le département du Commerce à Washington.

Selon le rapport, le secteur privé a créé 67.000 emplois nets en août, soit plus que ne le prévoyaient les analystes (44.000).

Comme les mois précédents, les destructions d'emplois à l'échelle du pays résultent avant tout de la fin des contrats des personnes embauchées temporairement par l'Etat pour le recensement décennal, phénomène qui a touché encore 114.000 personnes en août, selon le ministère.

Si le rapport est moins mauvais que prévu dans sa globalité, il n'en reste pas moins qu'on assiste à un net ralentissement des embauches nettes dans le privé en août, alors que gouvernement, économistes, et investisseurs attendent de voir ce secteur prendre le relais de l'Etat pour faire repartir l'économie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.