Cet article date de plus de dix ans.

Les Américains commençaient dimanche à déblayer l'épaisse couche de neige qui recouvrait Washington et la région

La tempête de neige, baptisée "snowpocalypse" ou "snowmageddon" par les habitants, a affecté vendredi et samedi des dizaines de millions d'Américains, de l'est de l'Indiana à travers le New Jersey, la Pennsylvanie et le Maryland jusqu'en Caroline du Nord.Elle a causé la mort de deux personnes et en a privé 350.000 d'électricité.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Maison blanche sous la neige mérite bien son nom (06/02/2010) (AFP/Chris KLEPONIS)

La tempête de neige, baptisée "snowpocalypse" ou "snowmageddon" par les habitants, a affecté vendredi et samedi des dizaines de millions d'Américains, de l'est de l'Indiana à travers le New Jersey, la Pennsylvanie et le Maryland jusqu'en Caroline du Nord.

Elle a causé la mort de deux personnes et en a privé 350.000 d'électricité.

Elle a également atteint New York et plusieurs gouverneurs -Virginie, Maryland et Delaware- ont décrété l'état d'urgence. Dans le Maryland, 96 cm de neige sont tombés samedi près de Baltimore, ce qui représente un record, selon les météorologues tandis que les vents ont atteint 90 km/h.

Un record de 82 cm de neige a également été enregistré samedi sur l'aéroport international de Dulles, en Virginie, toujours selon les services de la météorologie nationale, le National Weather Service (NWS).

La météo nationale qui avait publié vendredi un bulletin d'alerte "de tempête de neige exceptionnelle", a constaté samedi des chutes de neige allant jusqu'à 50 cm dans la capitale où les transports -bus et métro- ont été très perturbés, tandis que la plupart des axes routiers principaux étaient impraticables.

Dimanche, les températures encore en baisse risquaient de transformer la neige humide en glace, aggravant les problèmes de circulation. De nouvelles chutes de neige --jusqu'à 20 cm-- sont attendues mardi sur la capitale.

Sur une route de Virginie, un père et son fils qui s'étaient arrêtés vendredi pour porter secours à un automobiliste en difficulté du fait des intempéries, ont été tués. La neige lourde et collante a endommagé des lignes électriques ce qui a plongé 350.000 personnes dans le noir dans le Maryland et en Virginie, selon des chiffres des centre de secours des deux Etats. Pepco, la principale entreprise qui fournit de l'électricité dans la région, a indiqué à un journaliste de l'AFP vivant dans le Maryland, et privé de courant, qu'il faudrait deux jours pour rétablir l'électricité.

Washington était devenue samedi un immense terrain de sports d'hiver, ses habitants abandonnant costumes et tailleurs pour chausser skis ou raquettes, ou se défouler lors d'une bataille de boules de neige géante.

Le record de 1922 battu ?
Cette tempête pourrait ainsi battre le record de 1922, quand 71 centimètres de neige avait recouvert la capitale, selon Klaus Wolter, un climatologue de l'université du Colorado: "même si nous n'avons que 50 cm, ce sera la troisième plus grosse chute de neige" à Washington , dit-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.