Législatives en Algérie : le parti présidentiel arrive en tête, les islamistes sont 3e

L'ancien parti unique FLN du président algérien a remporté 220 des 462 sièges au parlement, selon les résultats officiels des élections législatives d'hier. Le parti du Premier ministre arrive en deuxième position avec 68 sièges, suivi des islamistes avec 48 sièges.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Dès la publication de résultats partiels, les islamistes de l'Alliance pour l'Algérie verte ont accusé les autorités de fraude électorale. A l'annonce des résultats définitifs, ils dénoncent une "manipulation des résultats ". Car les chiffres définitifs officiels publiés aujourd'hui confirment leur échec : ils arrivent en troisième position avec 48 sièges au parlement. 

L'ancien parti unique FLN (Front de libération nationale) du président Abdelaziz Bouteflika remporte 220 des 462 sièges, il formera donc le groupe le plus important du parlement algérien. Le RND (Rassemblement national démocratique), parti du Premier ministre Ahmed Ouyahia, arrive en troisième position avec 68 sièges. Ces deux partis nationalistes membres de l'Alliance présidentielle sortante détiennent donc la majorité absolue au sein de la nouvelle assemblée.

Le taux de participation au scrutin de jeudi a été revu légèrement à la baisse à 42,36% des 21 millions d'électeurs, contre 42,9% annoncés jeudi soir. Ce taux avait atteint 35,67% en 2007.