Cet article date de plus de dix ans.

Le président des Etats-Unis veut augmenter les impôts des citoyens les plus riches

Objectifs: que ces impôts atteignent au moins le même pourcentage de leurs revenus que celui appliqué aux autres contribuables, a indiqué samedi le New York Times citant des sources venues de la Maison blanche.Barack Obama souhaiterait nommer ce projet la "règle Buffett", du nom du milliardaire Warren Buffett.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président des Etats-Unis, Barack Obama, le 16 septembre 2011 (AFP - Jim WATSON)

Objectifs: que ces impôts atteignent au moins le même pourcentage de leurs revenus que celui appliqué aux autres contribuables, a indiqué samedi le New York Times citant des sources venues de la Maison blanche.

Barack Obama souhaiterait nommer ce projet la "règle Buffett", du nom du milliardaire Warren Buffett.

Celui-ci avait dernièrement souligné que les Américains les plus riches payent une moindre proportion de leurs revenus en taxes fédérales que les salariés à revenus moyens.

La "règle Buffett" n'affecterait que 0,3 % des contribuables, soit moins de 450.000 des 144 millions de déclarations enregistrées en 2010, selon le New York Times.

Barack Obama pourrait en faire l'annonce lors d'un discours qu'il prononcera à la Maison blanche.

Selon le quotidien, le président des Etats-Unis n'indiquera pas le taux d'imposition précis qu'il entend appliquer ou le montant qu'il espère obtenir par cette mesure. Il ne fournira pas non plus d'autres précisions, celles-ci devant être inclues dans un programme à long terme de réduction du déficit budgétaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.