Le Premier ministre portugais José Socratès a annoncé mercredi soir les grandes lignes de son budget pour 2011

Parmi celles-ci : une baisse de 5% des salaires des fonctionnaires, un gel des retraites dans la fonction publique, une hausse de la TVA de 21% à 23% et une nouvelle taxe sur le système financier en 2011.

Manifestation contre les mesures d\'austérité au Portugal
Manifestation contre les mesures d'austérité au Portugal (AFP/SARA MATOS)

Parmi celles-ci : une baisse de 5% des salaires des fonctionnaires, un gel des retraites dans la fonction publique, une hausse de la TVA de 21% à 23% et une nouvelle taxe sur le système financier en 2011.

Destinées, parmi d'autres, à réduire le déficit budgétaire, ces mesures ont été annoncées après un conseil des ministres extraordinaire convoqué quelques heures après une mise en garde inhabituelle de la Commission européenne sur les finances du Portugal . "Le Portugal ne peut pas se permettre de ne pas respecter ses engagements internationaux", a dit José Socratès.

La droite refuse toute hausse des impôts

Les deux principaux partis d'opposition ont annoncé qu'ils s'opposeraient à toute hausse des prélèvements obligatoires proposée par le gouvernement minoritaire du Premier ministre socialiste.

Cette annonce intervient alors que des dizaines de milliers de manifestants ont défilé à Bruxelles contre les mesures de rigueur prises depuis la crise de la dette. Ces mesures "vont avoir un effet désastreux sur les individus et sur l'économie", dénonce John Monks, secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES) qui organisait la manifestation. "Les travailleurs sont dans les rues aujourd'hui avec un message clair pour les dirigeants de l'Europe : il est encore temps de ne pas choisir l'austérité." Au Portugal également, des salariés ont manifesté contre les mesures d'austérité.