Cet article date de plus de huit ans.

Le Premier ministre japonais dans un sanctuaire honni par ses voisins

Shinzo Abe s'est recueilli ce jeudi devant le sanctuaire Yasukuni, un lieu dédié aux victimes japonaises de la Seconde Guerre mondiale. "Absolument inacceptable", pour le ministère chinois des Affaires étrangères. Une visite "anachronique" pour la Corée du Sud. Les Etats-Unis se disent "déçus".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Toru Hanal Reuters)

Nouvel épisode dans les tensions qui opposent régulièrement
le Japon et la Chine. Pour fêter ses douze mois à la tête du pays, le Premier
ministre japonais s'est offert ce jeudi matin un tour devant le très contesté sanctuaire de
Yasukuni, en plein cœur de Tokyo.

 Une visite "pour affirmer ma détermination afin que
personne ne souffre à nouveau de la guerre
", a lancé Shinzo Abe ce jeudi
matin dans ce lieu qui honore les 2,5 millions de victimes japonaises des
guerres modernes mais qui symbolise également le passé militariste japonais.
Pour autant, le conservateur l'assure : cette visite "n'avait pas pour but
de blesser les Chinois et les Sud-Coréens
". Raté.

"Inacceptable pour le peuple chinois "

"C'est absolument inacceptable pour le peuple
chinois
" et le Japon devra "assumer les conséquences " de cette
visite, a réagi le Directeur général des Affaires asiatiques du ministère
chinois des Affaires étrangères.

L'initiative du Premier ministre japonais
"fait beaucoup de mal aux sentiments des peuples d'Asie et crée un nouvel
obstacle significatif aux relations bilatérales
", poursuit le responsable. L'ambassadeur chinois a Tokyo a déposé une protestation officielle auprès des autorités japonaises. 

Au-delà de l'histoire mouvementée entre les deux pays, les
relations entre la Chine et le Japon se sont dégradées depuis plus d'un an en
raison d'un conflit territorial sur les îles inhabitées de Diaoyu/Senkaku, en mer de
Chine orientale.

A lire aussi ►►►Pékin-Tokyo : bras de fer dans le ciel de la mer de Chine

"Les Etats-Unis sont déçus "

La Corée du Sud exprime de son côté sa "colère à propos de la visite du Premier ministre au sanctuaire Yasukuni malgré les mises en garde de ses voisins ". Pour le ministre sud-coréen de la Cutlure, elle "relève d'un comportement anachronique " du Japon.

Réaction également à Washington. "Le Japon est un allié précieux et un ami. Néanmoins, les Etats-Unis sont déçus que le gouvernement du Japon ait pris cette initiative qui va exacerber les tensions " avec ses voisins.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.