Cet article date de plus de cinq ans.

Le pape François atteint d'une tumeur au cerveau ?

En Italie, le Quotidiano Nazionale annonçait que François souffrirait d'une tumeur au cerveau, soignable. Le Vatican a démenti mercredi matin : le Pape n'a pas consulté de spécialiste dans ce domaine.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les deux livres pointent du doigt notamment la mauvaise gestion financière du Saint-Siège © MaxPPP)

A bientôt 79 ans, la santé du Pape inquiète. Forcément. Mais le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi, a été clair : "Je peux confirmer que le pape est en bonne santé".

Un démenti qui n'étonne pas

D'après le journalQuotidiano Nazionale , le Pape aurait une tumeur au cerveau. "Tumeur guérissable sans intervention chirurgicale" précise le quotidien. Selon ses informations, largement reprises par les médias italiens, François aurait consulté il y a sept mois un spécialiste japonais en tumeur du cerveau, le Pr Takanori Fukushima, dans une clinique de Pise. Il aurait trouvé une "petite tâche sombre" lors d'un examen médical. Le journal raconte la stupeur de l'équipe médicale quand elle a découvert le nom du patient, Jorge Bergoglio.

"Il n'y a pas eu d'examens médicaux du type indiqué dans l'article"

Faux, répond le vatican. Federico Lombardi s'est voulu très clair lors d'une conférence de presse : "Je confirme qu'aucun médecin japonais n'est venu au Vatican pour voir le pape, et qu'il n'y a pas eu d'examens médicaux du type indiqué dans l'article" .  Avant d'ajouter : "La diffusion de nouvelles infondées est gravement irresponsable et n'est pas digne d'attention."  Le professeur Fukushima a aussi démenti sur son blog. Il dit avoir serré la main du pape lors d'une audience en 2014 et être venu de Pise en hélicoptère en janvier pour rencontrer des évêques.

Des déclations qui ont fait réagir le directeur du Quotidiano Nazionale : "Ce démenti était compréhensible et attendu. Nous avons longtemps retenu cette information pour effectuer toutes les vérifications. Nous n'avons pas le moindre doute qu'elle soit fondée" . Dans son éditorial, il précise que "au même titre que pour les chefs d’Etat, le public a dans tous les cas le droit d’être informé sur la santé du chef de l’Eglise catholique" .

Quelques années à vivre

Le Pape et son entourage n'ont jamais évoqué de maladie particulière, mais, dans des interviews, François a expliqué avoir le sentiment de n'avoir plus que quelques années à vivre. Il n'a pas caché sa fatigue lors de ses voyages. Mais son programme reste chargé : il doit clore le synode des familles à Rome ce week-end et partir ensuite pour quatre jours en Afrique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.